fbpx
A la une Remèdes Naturels Solutions naturelles

Argent colloïdal : un remède efficace non sans risque

Argent colloïdal-Argyrie_Solutions santé naturelle

Également appelé « eau d’argent », l’argent colloïdal se caractérise par une suspension d’ions d’argent et de particules d’argent colloïdal dans une solution aqueuse. Efficace pour lutter contre les bactéries, l’argent colloïdal est toutefois susceptible d’engendrer une coloration bleue irréversible de la peau et des muqueuses, l’argyrie.

Apprécié des médecines alternatives, l’argent colloïdal se démarque par ses propriétés antibactériennes, antimicrobiennes et antifongiques.

Au début du XX° siècle, les laborantins obtenaient de la solution d’argents colloïdaux par un effet de broyage mécanique. Cette méthode a ensuite laissé place au principe de précipitation chimique, dont l’avantage était d’engendrer des particules d’argent plus petites. Cette méthode a toutefois révélé des effets secondaires dangereux sur la santé.

Actuellement, l’argent colloïdal s’obtient par électrolyse. Cette méthode consiste alors à exercer une tension continue, et d’intensité faible, par le biais d’électrodes d’argent installés dans une eau pure à 99,9 %. Ce processus permet de dissoudre les ions d’argent pour les charger en électricité positive.

La teneur en particules apparaît sur les contenants en PPM, ce qui signifie Partie Par Million. La concentration PPM se note selon les valeurs suivantes :

  • L’argent colloïdal 5 PPM : efficace en antiseptique local, mais trop peu dosé pour être pleinement efficace.
  • L’argent colloïdal 10 PPM : idéal en usage externe pour soigner les troubles auriculaires, oculaires ou vaginaux.
  • Et enfin l’argent colloïdal 15 PPM : idéal en usage interne dans l’élimination de plus de 650 variétés de microbes, virus et parasites.

Des vertus ancestrales

Ce soin de santé naturel était déjà utilisé dans l’antiquité gréco-romaine ou pendant la Première Guerre Mondiale pour soigner les maladies infectieuses et les blessures. L’utilisation de l’argent colloïdal s’est par la suite dissipée avec l’avènement des antibiotiques.

Les médecines alternatives réhabilitent aujourd’hui les nombreuses vertus de l’argent colloïdal en usage externe. Ses principales indications sont les suivantes :

  • la vaporisation : efficace pour décongestionner le nez et la gorge ;
  • l’application directe : recommandé sur les plaies, les brûlures, l’acné, les mycoses, etc. ;
  • le pansement : en application sur les verrues ou les champignons ;
  • l’inhalation : efficace contre les troubles pulmonaires ;
  • le gargarisme : idéal pour les maladies de bouches (aphtes, gingivite, parodontite, etc.) ;
  • en gouttes : pratique pour soigner une conjonctivite ou une otite, par exemple.

Notons que l’argent colloïdal est aussi efficace pour préserver les plantes et les animaux des attaques de parasites. Toutefois, l’usage de l’argent colloïdal par voie interne est interdit en Europe depuis le 1er janvier 2010. C’est la raison pour laquelle l’argent colloïdal est disponible seulement dans les rayons cosmétiques des magasins biologiques.

Le risque d’un mauvais usage

L’utilisation de l’argent colloïdal nécessite donc la plus grande prudence afin d’éviter tout risque de surdosage. En effet, des cas d’argyrisme surviennent chez certains usagers peu précautionneux.

L’argyrisme se caractérise donc par une affection cutanée rare qui colore la peau et les organes en bleu, de manière irréversible. Ce fut le cas de l’Américain Paul Karason, dont la peau est devenue bleue après avoir ingéré de l’argent colloïdal sur une longue période. D’autres symptômes peuvent aussi s’ajouter comme :

  • des douleurs abdominales  ;
  • des lésions dans l’organisme (reins, cerveau, foie) ;
  • des troubles cardiaques, etc.

Une consommation par voie orale d’argent colloïdal est interdite en France. Elle expose en effet à des risques d’accumulation des particules d’argent délétère pour l’organisme. Aujourd’hui, certaines études mettent en évidence l’activité antiseptique de l’argent colloïdal dans le traitement des mycoses, des dermatites et des brûlures.

En 1999, la posologie recommandée par La Food and Drug Administration (FDA) aux États-Unis est la suivante : il est conseillé d’ingérer en consommation quotidienne 15 ml d’argent colloïdal. Toutefois, son influence véritable dans le maintien de notre système immunitaire reste encore à démontrer.

A lire >>> Intoxiqué par des particules d’argent, il a désormais la peau bleue à vie

Quelques recommandations pour une bonne utilisation

Si vous souhaitez utiliser de l’argent colloïdal sans danger, certaines précautions sont à connaître. L’argent colloïdal doit se conserver à l’intérieur d’un contenant en verre, dans un endroit sec à l’abri de la lumière. Il convient de ne pas diluer l’argent colloïdal et de le conserver une année maximum après ouverture.

Pour plus d’efficacité, veillez aussi à espacer la prise de l’argent colloïdal et la prise d’un médicament d’une heure. Vous pouvez également réduire à 20 minutes pour un complément alimentaire. Enfin, il est impératif de ne pas mettre l’argent colloïdal au contact d’un récipient ou d’un couvert en métal. Il convient enfin de privilégier une cuillère en bois.

La solution doit également être limpide, transparente avec un goût légèrement métallique. N’hésitez pas à faire appel à un professionnel de santé afin d’éviter tout risque pour votre santé.

Sources :

https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/argyrisme/5225

https://www.mayoclinic.org/healthy-lifestyle/consumer-health/expert-answers/colloidal-silver/faq-20058061

https://www.futura-sciences.com/sante/definitions/medecine-argyrie-13548/

Articles liés

5 Astuces Beauté de l’Aloe Vera

Covid-19 : confirmation de troubles neurologiques en cas d’infection

Confinement et télétravail : 7 astuces pour maigrir vite

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.