fbpx
A la une Apithérapie Solutions naturelles

Cancer du sein et venin d’abeille : un nouvel espoir de traitement ?

Venin d'abeille_Solutions Santé Naturelle

On connaissait les vertus de l’apithérapie pour améliorer notre vitalité. Une étude australienne publiée dans la revue internationale Nature Precision Oncology est formelle : un traitement à base de venin d’abeille pourrait détruire les cellules cancéreuses de certaines formes graves du cancer du sein.

Cancer du sein : où en sommes-nous en France ?

Le cancer du sein représente aujourd’hui plus d’un tiers des cas de cancer chez la femme. Associé à un dérèglement hormonal, le cancer du sein se manifeste par la multiplication anarchique des cellules responsables de masses tumorales. En 2018, on comptait près de 59 000 nouveaux cas de cancer du sein en France, dont 12 000 décès associés.

Notons que le cancer du sein implique différents stades basés sur l’observation de 3 critères spécifiques. Il s’agit d’identifier l’apparence des cellules malades, la forme du noyau, mais aussi la quantité de cellules en division.

Les cancers du sein triple négatifs (ou TNBC) constituent aujourd’hui les cancers les plus agressifs et invasifs observés chez 15 % des patientes. Ce sont des tumeurs de haut grade qui ont la particularité de se développer et de se propager rapidement. Contrairement aux autres cellules cancéreuses de cancers du sein, celles du cancer triple négatif ne présentent aucun marqueur (ou récepteur) connu à leur surface qui pourrait répondre à une thérapie ciblée.

Venin d’abeille : arme de destruction des cellules cancéreuses

Les études menées sur des souris par les Drs Ciara Duffy et Harry Perkins de l’Institute of Medical Research à Perth en Australie sont particulièrement prometteuses. Les chercheurs ont testé l’action de la Mélittine, un composant actif issu de l’apitoxine ou venin d’abeille, sur les cellules cancéreuses du cancer du sein triple négatif et du cancer du sein de type HER2.

D’après les résultats observés, la Mélittine a la capacité d’éliminer les cellules cancéreuses des cancers du sein triple négatif et de type HER2. Les chercheurs rapportent une destruction des membranes de cellules malades en l’espace d’une heure seulement.

Par ailleurs, injectée à une concentration spécifique, la Mélittine tue les cellules cancéreuses sans affecter les cellules saines. Elle agit en bloquant la croissance et la reproduction des cellules cancéreuses, ce qui permet de limiter la propagation de la tumeur.

L’étude défend ici une complémentarité entre la chimiothérapie et le venin d’abeille pour démultiplier les chances de guérison. En effet, la Mélittine provoque une porosité favorisant une meilleure infiltration de la chimiothérapie dans les cellules. L’enjeu est encore de définir si les tests sur les animaux sont transposables à l’humain pour songer à un traitement à grande échelle.

Avertissement : Les informations mentionnées dans cet article sont données à titre indicatif, elles ne sauraient en aucun cas se substituer à un avis médical, ni engager notre responsabilité. Une persistance ou une aggravation des manifestations nécessitent de consulter rapidement son médecin traitant.

Sources

https://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/Fiche.aspx?doc=apitherapie_th

https://www.perkins.org.au/honeybee-venom-kills-breast-cancer-cells/

Articles liés

9 plantes aromatiques bénéfiques pour la santé

Le Yacon : une alternative au sucre

5 Vertus du Sel Rose de l’Himalaya pour la santé

2 comentaires

Cancer et jeûne : une piste prometteuse | Solutions Santé Naturelle at

[…] À lire aussi >>> Cancer du sein et venin d’abeille : un nouvel espoir de traitement ? […]

Reply
Les phytœstrogènes : comment consommer sans risque ? | Solutions Santé Naturelle at

[…] santé. Toutefois, un avis médical est néanmoins conseillé chez les femmes atteintes d’un cancer du sein ou prenant un […]

Reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.