fbpx
A la une Bien-être Environnement

Écohabitat : Les astuces à connaître pour bien se lancer !

écohabitat_les bons plans_Solutions santé naturelle

L’écohabitat est défini comme un habitat écologique plus respectueux de notre environnement. Il s’inscrit pleinement dans les préoccupations actuelles de transition énergétique en France. Un écohabitat se fonde sur les valeurs de viabilité, de durabilité et d’éthique.

Quels sont les principes de l’écohabitat ?

Une habitation écologique doit pouvoir faire le relais entre l’homme et son lieu de vie. Un écohabitat se caractérise donc par un logement conçu à partir d’une majorité de matériaux écologiques. L’enjeu est de créer une habitation offrant plus de confort, tout en valorisant un respect de l’environnement.

Jusqu’alors, l’humanité misait sur l’accumulation des énergies fossiles pour améliorer son confort de vie quotidien. Aujourd’hui, ces énergies polluantes pour la planète menacent également de se raréfier.

En utilisant des énergies durables, l’écohabitat est une alternative propre à la fois confortable et autonome. Elle permet de limiter la dépendance aux énergies fossiles et de réduire significativement vos factures énergétiques.

Quels sont les écomatériaux à privilégier ?

Il existe aujourd’hui un grand nombre de matériaux permettant d’améliorer l’impact environnemental de nos maisons. En termes d’isolation thermique, on privilégie des matériaux biosourcés ou issus de filières de recyclage. C’est le cas par exemple de la laine de mouton, du lin, de la laine de chanvre, des bottes de paille ou du liège.

Les peintures naturelles sont remarquables par leur composition au niveau du liant, de la charge, des pigments ou des additifs. On cite par exemple la peinture à la chaux, aux huiles végétales ou à la cire d’abeille. Pour bien choisir votre peinture, certains labels sont à votre disposition, comme l’éco-label ou le label de l’ange bleu.

Pour le choix des menuiseries, il existe aussi certains labels qui peuvent vous aider à y voir plus clair. Une fenêtre écologique répond à une charte spécifique recueillant certaines obligations. On cite par exemple la valorisation des déchets d’atelier, la réduction du taux de COV (Composés Organiques Volatiles) par fenêtre et la provenance du bois issu de forêts durables.

En matière de gros œuvre, il est essentiel de prendre en compte la composition et la recyclabilité des matériaux. C’est pourquoi le bloc chanvre-chaux est jugé intéressant, tout comme le parpaing en bois massif, par exemple. Concernant le revêtement des sols, vous avez le choix entre une large gamme de matériaux d’origine naturelle. C’est le cas des linoléums, des parquets ou des sols issus de minéraux ou de fibres végétales.

De quelles aides peut-on bénéficier pour démarrer ?

L’État a mis en place un ensemble d’aides pour encourager les particuliers à adopter l’écohabitat. L’agence nationale de l’habitat (ANAH) propose même une subvention à destination des ménages modestes.

Le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) concerne notamment l’acquisition d’une chaudière au fioul ainsi que d’autres dépenses éligibles. Ce crédit d’impôt a aujourd’hui un taux variant de 15 à 30 % selon les travaux à prévoir.

La prime énergie concerne la rénovation d’habitat par un organisme entrant dans le dispositif des CEE (certificats d’économie d’énergie).

On cite également la TVA à taux réduit de 5,5 % ou l’éco-prêt à taux zéro qui entrent dans le cadre actuel de la transition énergétique. N’hésitez pas à vous renseigner avant de démarrer votre projet de rénovation.

Articles liés

Le Ravintsara : une huile essentielle aux multiples vertus

☙ Infos Santé Naturelle ❧

Kudzu : la solution naturelle contre l’addiction au tabac !

☙ Infos Santé Naturelle ❧

Le régime méditerranéen : comment bien programmer son régime ?

☙ Infos Santé Naturelle ❧

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.