fbpx
A la une Alimentation Bien manger

Inflammation : les 5 catégories d’aliments à éviter

Aliments-et-inflammation_Solutions santé naturelle

L’inflammation chronique se caractérise par un ensemble de maladies plus ou moins invalidantes sur le long terme. Vous souhaitez connaître les aliments responsables du maintien d’un état inflammatoire ? Focus sur les 5 types d’aliments à éviter en cas d’inflammation.

Qu’est-ce que l’inflammation ?

L’inflammation se caractérise par une réponse de l’organisme à une infection. Il s’agit d’une manifestation normale, exprimée par la migration des cellules vers la zone lésée.

Les cellules du système immunitaire intègrent les neutrophiles, les monocytes, les éosinophiles et les basophiles. On cite également les protéines des cellules B, les lymphocytes et les anticorps. Tous sont des outils du système immunitaire permettant de combattre une lésion ou une infection liée à une blessure.

L’inflammation est un processus naturel permettant de protéger l’organisme de l’infection. Elle se traduit par quatre signes spécifiques, comprenant la sensation de chaleur, la rougeur, le gonflement et la douleur. Souvent de courte durée, l’inflammation disparaît lorsque la lésion guérit entièrement.

Cependant, une infection longue peut survenir sur un organe donné en l’absence d’irritation notable. C’est le cas de certaines maladies chroniques comme la vascularite, la néphrite, l’asthme ou la maladie de Crohn, par exemple.

Les types d’aliments pro-inflammatoires à éviter

Les sucres raffinés

Sucre raffiné et inflammation

Une alimentation enrichie en saccharose et en fructose expose à un grand nombre de maladies comme l’obésité, les cancers, les maladies rénales, le diabète ou les stéatoses hépatiques. Des études réalisées sur des souris soumises à un régime élevé en sucre ont aussi montré des résultats alarmants.

La plupart des rongeurs ont développé des cellules cancéreuses qui se sont propagées dans les poumons et les mamelles. Selon les chercheurs, le fructose augmenterait les marqueurs inflammatoires en inhibant les effets anti-inflammatoires des oméga 3.

Notons que les aliments riches en sucre sont légion dans les rayons de nos supermarchés. On cite par exemple les gâteaux, les pâtisseries, les beignets, les céréales, les sodas, etc.

Consommés en faible quantité, le miel et le fructose contenus dans les fruits constituent un apport modéré de sucre. Certaines alternatives existent cependant pour alléger vos préparations, comme le sucre de coco, par exemple.

Les produits laitiers

Produits laitiers et inflammation

Parfois contesté, le lien entre produits laitiers et inflammation des articulations continue de faire débat. Selon certaines études, une consommation élevée de yaourts ou de fromages pourrait engendrer une inflammation d’ordre métabolique.

Celle-ci serait caractérisée par la présence d’acides gras susceptibles d’entretenir l’état inflammatoire. Si l’éviction totale des laitages est déconseillée, d’autres substituts sont aussi intéressants, comme les laits végétaux, par exemple (soja, avoine, amande, riz, etc.).

Les viandes rouges et les viandes ultra-transformées

Viande rouge et inflammation

Selon certaines études, une consommation élevée de viandes rouges pourrait entretenir l’inflammation en perturbant la flore intestinale. Il en est de même des viandes transformées, fréquemment associées aux troubles cardiaques, aux diverticules, au diabète ou au cancer de l’estomac.

Parmi les viandes transformées, on cite par exemple la saucisse, le jambon ou le bacon. Ces types de viande sont particulièrement riches en glycotoxines, susceptibles de représenter un danger lors de la cuisson.

Pour réduire l’inflammation, il est donc conseillé de remplacer ces aliments acidifiants par de la volaille ou du poisson en quantité raisonnable. Des protéines végétales, types légumineuses et céréales, sont particulièrement intéressantes pour garantir une bonne santé.

L’alcool

Alcool et inflammation

Selon une étude, une consommation excessive d’alcool augmenterait les niveaux du marqueur inflammatoire CRP (Protéine C-réactive). L’alcool est, en effet, la première cause d’une inflammation aiguë de l’estomac, du foie et du pancréas.

Notons que l’inflammation de ces différents organes peut aussi précéder certaines formes graves de cancer. Les seuils recommandés par l’OMS se limitent à 2 verres par jour. Toutefois, ces recommandations officielles n’assurent absolument pas l’absence de toute forme de risque.

Les produits raffinés à index glycémique élevé

Aliments ultra-transformés et inflammation

Les produits transformés et ultra-transformés sont considérés comme des aliments pro-inflammatoires. Ils contiennent, en effet, différents facteurs néfastes comme les pesticides, le sucre raffiné ou un excès d’oméga 6. On cite aussi les aliments riches en acides gras trans et les fritures. La présence d’additifs comme les conservateurs et les édulcorants s’ajoutent à cette liste d’aliments particulièrement néfastes pour l’organisme.

Les aliments raffinés sont nombreux dans les rayons de nos supermarchés. Ils intègrent par exemple les pâtisseries, les sodas, les pâtes à tartiner, les barres de granolas, etc. Pour éviter les aliments à index glycémique élevé, nous conseillons alors de revenir à une consommation saine et équilibrée, à base de fruits et légumes, de petits poissons gras, d’oléagineuses ou de légumineuses.

À lire aussi >>> Huile essentielle de Gaulthérie couchée : une clé pour réduire l’inflammation

Avertissement : Les informations mentionnées dans cet article sont données à titre indicatif, elles ne sauraient en aucun cas se substituer à un avis médical, ni engager notre responsabilité. Une persistance ou une aggravation des manifestations nécessitent de consulter rapidement son médecin traitant.

Articles liés

3 exercices de sophrologie pour soulager les acouphènes

Armoise annuelle : la plante qui guérit le paludisme

Curcuma : Découvrez ses 5 propriétés étonnantes pour la santé

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.