fbpx
A la une

La bougie d’oreilles est-elle vraiment sans risque ?

Bougies d'oreilles_Solutions Santé Naturelle

Nouvelle tendance des réseaux sociaux, la bougie d’oreilles consiste à nettoyer le conduit auditif à l’aide d’un tissu recouvert de cire. L’enjeu de cette technique est de ramollir le cérumen afin de le faire remonter délicatement à la surface. Vous souhaitez investir dans une bougie pour l’hygiène de vos oreilles ? Retour sur les limites et les dangers d’une méthode de plus en plus controversée.

Bougie d’oreilles : la nouvelle tendance des réseaux sociaux

Originaire d’Inde, la thermothérapie auriculaire séduit de nombreux adeptes des médecines douces dans le monde. Pour les défenseurs de la méthode, la bougie d’oreilles est aussi un outil de bien-être et de relaxation.

Elle s’utilise en position allongée, après allumage de la chandelle auriculaire. Le but est de l’appliquer sur le conduit auditif afin d’obstruer celui-ci de façon étanche. L’usager tient la bougie entre le pouce et l’index, en position perpendiculaire au visage.

Il suffit ensuite de laisser la bougie se consumer doucement, jusqu’à 1 centimètre au-dessus du disque. Les bougies auriculaires sont utilisables une fois par semaine en moyenne, avec le traitement des deux oreilles au cours d’une même séance.

Aujourd’hui, de nombreux influenceurs tendent à démontrer l’efficacité de la bougie pour nettoyer efficacement un conduit auditif. Toutefois, les résidus présents à l’extrémité de la bougie sont généralement des résidus de cire, et non le cérumen extrait des oreilles.

Pourquoi faut-il se méfier des bougies d’oreilles ?

Pour ses détracteurs, l’efficacité de la bougie d’oreilles continue de faire débat, tout comme la supposée dangerosité de la démarche. Les risques de la thermothérapie auriculaire sont aussi nombreux, à commencer par un risque de brûlure du pavillon. Dans tous les cas, l’utilisation d’une bougie d’oreilles est déconseillée après une chirurgie auriculaire ou sur un tympan perforé.

Des professionnels de la santé citent d’autres inconvénients, comme la manifestation d’otite, de perforation du tympan ou d’eczéma de contact. D’ailleurs, ces différents troubles ont le défaut de ne jamais être mentionnés sur les notices. En outre, un grand nombre d’usagers a pu constater un dépôt de cire dans leur conduit externe après utilisation. Dans certains cas, l’intervention d’un professionnel ORL est indispensable pour ôter les fragments dans le tympan.

Le cérumen de nos oreilles a un rôle fondamental pour lubrifier de manière optimale le conduit auditif. Le cérumen présente également d’autres fonctions, comme l’évacuation de corps étrangers, de peaux mortes ou de bactéries.

Selon le Docteur Jean Michel Klein, médecin ORL, le dispositif est d’ailleurs inutile, puisque le conduit auditif ne nécessite aucun nettoyage en profondeur. En effet, seul l’excédent de cérumen présent sur le pavillon nécessite d’être enlevé à l’aide d’un simple gant avec de l’eau tiède. Même orangé, le cérumen ne doit pas être enlevé, sauf si celui-ci constitue une gêne notable.

Notons qu’un nettoyage du conduit auditif est souvent contre-productif, puisqu’à l’origine de la formation de bouchons d’oreille. Par ailleurs, seule l’intervention d’un médecin permet d’évacuer, sans danger, la présence d’un bouchon. Ce dernier procède généralement par aspiration ou nettoyage du conduit à l’aide d’un dispositif médical approprié.

Source : https://www.oreillemudry.ch/bougies-auriculaires/

Articles liés

Épidémie de grippe : les bons gestes à connaître pour l’éviter !

L’importance du petit déjeuner

Feuille d’olivier : la nature au service de la santé du cœur !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.