fbpx
A la une Compléments alimentaires

Vitamine D : Quel est son rôle dans l’immunité ?

Vitamine D et immunité_solutions santé naturelle

La vitamine D ou calciférol est une vitamine liposoluble. Cette hormone qui dérive de stéroïdes se divise en deux catégories, comprenant la vitamine D2 et la vitamine D3. La vitamine D2 est une vitamine que l’on trouve essentiellement dans les végétaux. La plus active reste toutefois la vitamine D3 d’origine animale. Vous souhaitez vous supplémenter en vitamine D pour renforcer votre immunité ? Nous faisons le point sur les préconisations actuelles pour mieux l’utiliser.

Le rôle de la vitamine D sur notre santé

La vitamine D est une vitamine essentielle, synthétisée à 90 % par les rayons du soleil. En effet, ce sont les ultraviolets qui interviennent dans la transformation du 7-déhydrocholestérol en vitamine D3. Etant biologiquement inerte, elle doit subir deux hydroxylations dans le corps pour être activée. La première se produit dans le foie, la seconde se produit dans les reins.

Pour bénéficier d’un apport compris entre 1500 et 2000 UI, nous conseillons de s’exposer au soleil entre 10 et 15 minutes par jour. Le besoin d’ensoleillement explique que les carences en vitamine D soient plus nombreuses en hiver.

Notons que la concentration sérique de 25 (OH) D est le meilleur indicateur du statut en vitamine D. Il s’agit d’un biomarqueur qui permet d’évaluer la carence en vitamine D, la dose optimale se situe entre 40 et 50 ng/ml.

La carence en vitamine D peut survenir lorsque l’apport habituel est inférieur aux niveaux recommandés au fil du temps. Cette carence touche essentiellement les personnes âgées, les personnes souffrant de maladies chroniques, de diabète et d’obésité, et les personnes à la peau foncée.

Un déficit de vitamine D entraîne de nombreuses problématiques de santé. On constate par exemple une augmentation significative de l’ostéoporose. On déplore également une diminution des performances musculaires et un plus grand risque de chutes. Certaines maladies comme les cancers, les infections, l’hypertension artérielle auraient un lien avec une carence.

La vitamine D se trouve en quantité importante dans les poissons gras comme le hareng, le saumon, ou les sardines, mais aussi dans les jaunes d’œufs, les abats, l’huile de foie de morue, le beurre et dans les champignons (shitaké).

Quel est le rôle de la vitamine D dans l’immunité ?

La vitamine D est importante à bien des égards dans le maintien de notre santé. Elle encourage l’assimilation du phosphore et du calcium au niveau de l’intestin. En plus de prévenir le rachitisme chez l’enfant, elle réduit l’ostéoporose et l’ostéomalacie chez les profils de plus de 65 ans.

Par ailleurs, la vitamine D en quantité suffisante permet de prévenir le diabète de type 1 et la sclérose en plaques. Elle présenterait des résultats encourageants dans la lutte contre certains cancers et lymphomes. Enfin, on la conseille pour limiter les risques d’athérome ou de maladies cardio-vasculaires.

La vitamine D est indispensable dans le processus immunitaire. En effet, les lymphocytes T, cellules de l’immunité, ont besoin de trouver de la vitamine D dite « circulante » afin de démarrer leur processus de défense. Cette réaction est indispensable pour faire face aux agressions bactériennes et virales.

La vitamine D est aussi impliquée dans la synthèse de peptides antimicrobiens ou AMPs qui participent à la réponse immunitaire innée. Il s’agit de puissants antibiotiques naturels fabriqués au niveau de la peau et des muqueuses, qui sont capables de détruire les bactéries, les virus enveloppés, les champignons voire même certaines cellules cancéreuses.

Enfin la vitamine D régule la production des cytokines pro-inflammatoires sécrétées par les cellules du système immunitaire. En effet, la vitamine D3 supprime l’activité des cytokines pro-inflammatoires dans les macrophages.

La vitamine D joue donc un rôle majeur dans l’activation et dans la régulation du système immunitaire. C’est la raison pour laquelle elle intéresse la recherche dans la lutte contre le coronavirus. Selon une étude récente réalisée par une équipe de chercheurs de la Northwestern University, il y aurait une corrélation entre une carence en vitamine D et une « tempête de cytokines » responsable d’une amplification de la réaction inflammatoire.

« La tempête de cytokines peut gravement endommager les poumons et entraîner un syndrome de détresse respiratoire aiguë et la mort chez les patients », a déclaré Daneshkhah un des auteurs de l’étude. « C’est ce qui semble tuer la majorité des patients atteints de COVID-19, par la destruction des poumons et non par le virus lui-même. Ce sont les complications de l’inflammation mal dirigé du système immunitaire » selon lui. La vitamine D empêcherait donc notre système immunitaire de devenir dangereusement « hyperactif ».

Les résultats de ces études ne devraient pas pousser les gens à prendre des doses excessives de vitamine D, car comme nous le savons les excès ou les surdosages en supplémentations sont toujours néfastes pour la santé. Un excès de vitamine D entraîne une hypercalcémie (un taux élevé de calcium dans le sang), des troubles rénaux et des troubles du rythme cardiaque.

Quels sont les différentes supplémentations en vitamine D ?

Le soleil comme l’alimentation ne suffisent pas à satisfaire pleinement nos besoins en vitamine D. Et certains régimes carencés en vitamine D sont associés à l’intolérance au lactose, à l’ovo-végétarisme ou au véganisme.

C’est la raison pour laquelle une supplémentation reste la bienvenue, surtout en hiver. Au sein de la communauté européenne, une étude rapporte une carence en vitamine D chez 47 % des femmes et 36 % des hommes. Les personnes âgées sont particulièrement touchées avec une carence de 60 % minimum. Il existe néanmoins différentes possibilités pour réduire un tel déficit.

À lire aussi >>> 5 Solutions naturelles pour booster son système immunitaire

Lorsque cela est possible, exposez-vous au soleil quotidiennement avant 11h et après 15h l’été. Pour les personnes habitant dans des régions peu ensoleillées, on conseille une consommation de poissons gras jusqu’à 3 fois par semaine. Une supplémentation en huile de foie de morue est aussi vivement conseillée pour atteindre les apports recommandés.

Les supplémentations en vitamine D2 et D3 sont accessibles sous formes naturelles et synthétiques. Toutefois, il est préférable de privilégier les sources naturelles pour votre santé. Des études s’accordent sur une efficacité globalement supérieure de la vitamine D3 par rapport à la vitamine D2. En effet, la vitamine D3 se compose de cholécalciférol et a l’avantage de rester plus de temps dans le sang que la vitamine D2. Par ailleurs, la vitamine D2 est d’origine végétale, ce qui explique une efficacité moindre par rapport à son homologue d’origine animale.

Cependant, une vitamine D3 d’origine végétale est accessible pour les végans, même si son coût est plus élevé. Notons qu’une supplémentation en vitamine D ne doit pas décourager une exposition quotidienne au soleil si cela est possible.

La prescription médicale d’une injection intra-veineuse de calcitriol ( ou 1,25-dihydroxyvitamine D) est nécessaire pour les cas sévères de carence.

Avertissement : Les informations mentionnées dans cet article sont données à titre indicatif, elles ne sauraient en aucun cas se substituer à un avis médical, ni engager notre responsabilité. Une persistance ou une aggravation des manifestations nécessitent de consulter rapidement son médecin traitant.

Sources :

Supplémentation en vitamine D pour prévenir les infections respiratoires aiguës: méta-analyse des données des participants individuels https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30675873

Vitamine D et immunité innée et adaptative https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21419266

 La vitamine D et l’état antiviral https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3308600/

Ali Daneshkhah, Vasundhara Agrawal, Adam Eshein, Hariharan Subramanian, Hemant Kumar Roy, Vadim Backman. Le rôle possible de la vitamine D dans la suppression de la tempête de cytokines et de la mortalité associée chez les patients COVID-19  doi: https://doi.org/10.1101/2020.04.08.20058578. medRxiv 

https://www.anses.fr/fr/content/que-sont-les-vitamines

Articles liés

Le régime méditerranéen : comment bien programmer son régime ?

☙ Infos Santé Naturelle ❧

La réflexologie plantaire Thaï

☙ Infos Santé Naturelle ❧

Curcumine : la preuve de son efficacité

☙ Infos Santé Naturelle ❧

1 commentaire

Covid-19 : la vitamine D sera fournie gratuitement aux personnes vulnérables au Royaume-Uni | Solutions Santé Naturelle 13 novembre 2020 at 19 h 13 min

[…] À lire aussi >>> Vitamine D : quel est son rôle dans l’immunité ? […]

Reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.