fbpx
A la une Alimentation Bien manger

7 signes d’un apport insuffisant en protéines

7 signes d’un apport insuffisant en protéines

De nombreux régimes se généralisent, du fait d’une prise de conscience sur le bien-être animal et l’écologie. Toutefois, l’adoption d’un nouveau régime alimentaire n’est pas sans risque sur la santé. En effet, certains individus peuvent développer des carences, notamment en matière de protéines. Vous souhaitez connaître les 7 signes montrant un apport insuffisant en protéines ? Nous vous dévoilons l’ensemble des éléments à prendre en considération.

L’importance d’un bon apport en protéines

Les protéines représentent 15 à 20 % de notre poids corporel. Elles ont une influence sur nos muscles, nos os, nos articulations ou encore notre peau. En effet, elles jouent un rôle structurel et fonctionnel pour assurer les fonctions vitales de l’organisme (support mécanique des tissus, catalyse enzymatique, transport de molécules, immunité et régulations). Les protéines sont des macronutriments qui aident à fournir l’énergie dont le corps a besoin pour fonctionner.

Avoir un apport en protéines insuffisant peut devenir problématique dans les situations suivantes :

  • la survenue d’une maladie nécessitant une réponse immunitaire adaptée ;
  • la bonne circulation de l’oxygène dans notre organisme ;
  • ou le bon déroulement du processus de digestion.

Un apport en protéines insuffisant peut rapidement survenir dans la mesure où ces macronutriments ne se stockent pas. Ainsi, seule l’alimentation permet de renouveler les apports en protéines. Un apport quotidien est donc nécessaire pour prendre soin de son organisme.

Par ailleurs, les protéines sont constituées de 20 acides aminés (sur environ 500 acides aminés connus) parmi ceux-ci, seuls 11 sont synthétisés directement par l’organisme. Il faut donc, grâce à son alimentation, avoir suffisamment d’apports pour synthétiser les 9 autres acides aminés dits « essentiels ou indispensables ».

Apports insuffisants en protéines : les 7 signes à connaître

Une fatigue musculaire et articulaire

Pour bien fonctionner, le corps a besoin de protéines. En effet, ces dernières servent à renouveler les tissus musculaires et articulaires. Dès lors, un apport insuffisant en protéines génère une fatigue au niveau des muscles et articulations. À terme, le manque de protéines fait courir un risque de fractures osseuses.

Des fringales régulières

Apporter suffisamment de protéines à l’organisme a une action coupe-faim. Ainsi, si vous constatez que vous avez régulièrement envie de manger, il existe peut-être un problème d’apport en protéines. Il est donc nécessaire de prendre rendez-vous avec un professionnel de santé.

Des ongles et des cheveux cassants

Une carence en protéines va également avoir des conséquences visibles sur notre corps. Ainsi, les ongles vont devenir cassants et les cheveux vont tomber beaucoup plus facilement. Si vous constatez régulièrement une perte de cheveux importante, cela peut être le signe d’un manque de protéines. Ce type de carence peut aussi s’accompagner d’une sensation de peau sèche.

Des infections à répétition

Parmi les signes d’une carence en protéines, on retrouve également la survenue régulière d’infections. Cet état de fait traduit un système immunitaire fragilisé qui n’a pas les ressources pour se défendre lui-même. Ainsi, il ne faut pas hésiter à en parler avec son médecin traitant si vous êtes régulièrement sujet à des infections.

Une fatigue générale persistante

En complément du premier point, le manque de protéines provoque ensuite une fatigue, voire un épuisement. Non seulement les muscles et les articulations fonctionnent mal, mais le corps tout entier est gagné par une asthénie générale. Par ailleurs, un corps qui manque de protéines va être sujet à la rétention d’eau ou d’œdèmes. Ce phénomène peut provoquer une sensation de jambes lourdes, accroissant la fatigue.

Une envie de sucre

Une envie régulière de produits sucrés peut aussi être un signe de problème en matière d’apport en protéines. La raison est relativement simple, les glucides (ou sucre) se digèrent plus rapidement que les protéines. Or, cette situation peut provoquer une glycémie élevée. Une augmentation du taux de sucre dans l’organisme est à proscrire si l’on est atteint d’un diabète de type 2 ou si l’on risque d’en développer un.

Des troubles divers

Enfin, en dernier point, un apport insuffisant en protéines peut générer d’autres types de problèmes. Ainsi, les individus concernés peuvent connaître des troubles de la concentration, du sommeil ou de l’humeur. Ils peuvent devenir alors particulièrement irritables pour les personnes qui les entourent.

Apport en protéines : comment identifier ses besoins ?

Les besoins sont, évidemment, variables pour un adulte. En effet, la quantification des apports en protéines d’un individu va dépendre, en premier lieu, de son régime alimentaire. Ainsi, un régime végétarien ou un régime végétalien peut provoquer une carence en ce qui concerne nos apports en protéines. Cela tient au fait que les protéines végétales sont moins bien assimilées par l’organisme.

Les apports en protéines dépendent aussi de notre profil. Les personnes âgées comme les femmes enceintes ont davantage besoin de protéines pour leur organisme. De la même manière, un individu qui pratique beaucoup de sport va avoir, de fait, besoin de plus d’énergie qu’un autre. Son apport en protéines doit alors être plus conséquent.

Dans le cas d’une carence en protéines, les individus concernés doivent privilégier les protéines animales complètes. Une protéine est dite complète si elle apporte l’ensemble des acides aminés nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme.

Ainsi, selon le DIAAS (Digestible Indispensable Amino Acid Score), les aliments suivants sont ceux qui apportent le plus de protéines :

  • le lait entier et les œufs ;
  • le blanc de poulet et le bœuf ;
  • le soja.

La spiruline en poudre, la morue sèche, la viande de grison ou encore les graines de courge apportent également beaucoup de protéines. Ces aliments comptent plus de 30 grammes de protéines pour 100 grammes.

L’ANSES (Agence nationale de la sécurité alimentaire) recommande 0,83 g de protéines par kilo par jour. Cela représente 66,4 g par jour pour un individu de 80 kilos. Il convient aussi de souligner qu’un excès de protéines comporte aussi des risques pour la santé.

Quoi qu’il en soit, il ne faut pas hésiter à se rapprocher de son médecin pour définir des solutions. Les carences alimentaires ne sont pas à prendre à la légère, car elles peuvent poser de vrais problèmes de santé par la suite. Dans de nombreuses situations, le changement de son alimentation et de son mode de vie peut corriger un faible apport en protéines.

Sources :

https://www.nutriting.com/comprendre-la-nutrition-2/la-nutrition-en-7-lecons/les-proteines/

https://www.fao.org/ag/humannutrition/36216-04a2f02ec02eafd4f457dd2c9851b4c45.pdf

Articles liés

L’huile essentielle d’encens « Frankincense » ses bienfaits pour la santé

CBG : ses effets prometteurs pour traiter certaines maladies chroniques

Lait de chamelle : un lait digeste allié de notre santé

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.