fbpx
Alimentation Compléments alimentaires

Carences en vitamine D : les signes à connaître !

Carence-vitamine-d_Solutions santé naturelle

La crise du covid-19 a récemment mis en valeur les bienfaits de la vitamine D dans la prévention du virus. Dans le même temps, de nombreuses études alertent sur une augmentation du déficit en vitamine D en Occident. Analyse des différents signes qui peuvent vous mettre sur la piste d’une carence éventuelle en vitamine D.

Les signes courants d’une carence en vitamine D

Un apport régulier en vitamine D est essentiel pour aider l’organisme à lutter contre les affections. Toutefois, les carences en vitamine D sont plus nombreuses dans les zones géographiques avec peu d’ensoleillement. En Europe, la déficience en vitamine D est aussi plus importante pendant les périodes d’automne et d’hiver.

Une carence en vitamine D se diagnostique lorsque son seuil de concentration est inférieur à 16 nanogrammes par litre de sang. Différents symptômes accompagnent généralement un déficit en vitamine D. On cite en premier lieu les troubles musculaires, les fourmillements et les douleurs musculaires. Les douleurs osseuses et dorsales sont notamment dues à la mauvaise absorption du calcium en cas de déficit de la vitamine D. Des études ont ainsi révélé un lien entre carence en vitamine D et douleurs lombaires chroniques.

La multiplication d’infections de la sphère ORL (rhume, grippe, angine, etc.) peut aussi mettre sur la voie d’une carence en vitamine D. De la même manière, une cicatrisation trop lente des plaies est aussi le signe d’un taux en vitamine D trop faible dans l’organisme.

D’autres signes plus évocateurs sont les crampes musculaires et les vertiges associés à un état de fatigue constant. Notons que d’autres symptômes comme la dépression, le surpoids ou une sécheresse de la peau ne sont pas à prendre à la légère.

En quantité suffisante, la vitamine D intervient donc dans différents aspects de notre santé globale. Cette vitamine permet, en effet, de mieux assimiler et de fixer le calcium sur les os. Elle favorise le renouvellement de la fibre musculaire et joue un rôle primordial dans le maintien de l’humeur et de l’équilibre psychologique.

Enfin, la vitamine D est importante pour prévenir les troubles cardiovasculaires et booster les défenses immunitaires contre les virus. En cas de carence importante, le système immunitaire faiblit, particulièrement chez les personnes soumises au stress. Actuellement, certaines études ont mis en relation une carence en vitamine D avec le développement d’une forme grave de la covid-19.

Les causes d’une carence en vitamine D

L’organisme est dans l’incapacité de produire seule la vitamine D pour nous protéger. Par conséquent, certaines solutions naturelles existent pour combler un manque en vitamine D, comme une exposition journalière au soleil de 15 à 30 minutes.

Des nutritionnistes dénoncent des apports alimentaires insuffisants en poisson, beurre, sardine, notamment chez les personnes végétariennes. Aujourd’hui, des compléments alimentaires existent, mais nécessitent un avis médical afin d’éviter les surdosages.

Si elle n’est pas la cause de tous les maux, la carence en vitamine D est un phénomène sous-diagnostiqué à travers le monde. Les symptômes associés sont souvent subtils et le lien de cause à effet encore peu identifié. Indépendamment de l’exposition au soleil, un dépistage annuel est aussi recommandé chez les personnes à risques comme suit.

L’apport journalier en vitamine D est aujourd’hui estimé entre 400 et 800 UI en moyenne. La carence en vitamine D est d’ailleurs plus importante chez les personnes âgées ou vivant dans des zones peu ensoleillées. Une carence en vitamine D implique également d’autres critères, comme un apport trop bas en laitages et poissons, par exemple. Elle concerne aussi les personnes en surpoids, diabétiques, et les personnes qui profitent peu du grand air.

La recrudescence des personnes carencées s’explique majoritairement par notre mode de vie actuel. Le déficit de vitamine D trouve également un lien avec l’urbanisation massive et une diminution du temps passé à l’extérieur.

Certaines catégories de population exigent aussi un dosage en vitamine D plus élevé que la moyenne. C’est le cas des personnes âgées, présentant une peau foncée ou souffrant d’obésité. Les maladies musculo-squelettiques type rachitisme, ostéoporose et ostéomalacie nécessitent aussi une supplémentation adaptée. Enfin, la vitamine D est bénéfique pour les personnes souffrant de maladies auto-immunes, de cancers, de troubles de l’intestin ou d’insuffisance rénale chronique.

Une supplémentation peut donc être intéressante lors d’un diabète gestationnel. Il est parfaitement possible de l’associer à la prise de certains traitements médicamenteux (corticoïde, antiépileptique, antifongique, etc.). Il existe de nombreuses situations où un dosage spécifique est nécessaire, ce qui nécessite souvent un avis médical.

À lire aussi >>> Vitamine D :  quel est son rôle dans l’immunité ?

Sources :

https://www.who.int/elena/titles/commentary/vitamind_pneumonia_children/fr/

https://www.healthline.com/nutrition/vitamin-d-deficiency-symptoms#TOC_TITLE_HDR_2

Articles liés

Comment faire ses jus maison sans centrifugeuse ou extracteur à jus ?

Le glutamate monosodique : ses effets toxiques sur la santé

Tout savoir sur la fermentation alimentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.