fbpx
Alimentation Compléments alimentaires

Les signes d’une carence en vitamine B 12 et comment y remédier

Vitamine B12_Solutions sante naturelle

Également appelée cobalamine, la vitamine B 12 est un micronutriment essentiel composé de cobalt. Des carences insidieuses sont notamment constatées chez les personnes végétaliennes.

La vitamine B12 possède différentes fonctions en synergie avec d’autres vitamines présentes dans l’organisme :

– elle transforme l’homocystéine en méthionine (en synergie avec l’acide folique et la vitamine B6) ;

– elle est (avec les folates) nécessaire à la formation et à la maturation des globules rouges ;

– elle facilite la fonction neuronale ;

– elle participe à la synthèse de l’ADN ;

– elle assure la fonction de la myéline nerveuse.

La vitamine B 12 est présente dans des nutriments d’origine animale. Ses sources sont principalement les viandes (bœuf, foie et abats), les œufs, le lait, les huîtres ou le thon. Elle est a contrario absente des végétaux ou présente en quantité infinitésimale. Notons aussi que les besoins journaliers en vitamine B 12 chez l’adulte s’élèvent à 2,4 µg/jour.

Quels sont les signes d’une carence ?

Une anémie en lien avec une carence en vitamine B 12 se développe de manière progressive. Toutefois, certains signes peuvent nous alerter, comme la pâleur, une fatigue constante ou une faiblesse.

Dans les cas les plus sévères, cette carence entraîne aussi une gêne respiratoire appelée dyspnée, ainsi que des vertiges et une augmentation de la fréquence cardiaque. Les sujets dénués de facteur intrinsèque sont aussi plus vulnérables aux cancers de l’estomac et aux cancers gastro-intestinaux en général.

Parmi les signes cliniques, une hypertrophie du foie ou de la rate n’est alors pas à exclure. La présence de lésions nerveuses peut être constatée chez les formes graves. D’autres symptômes sont également présents, comme une faiblesse musculaire, des fourmillements ou des pertes de sensation et de réflexe.

Des troubles comportementaux peuvent également révéler une carence importante en vitamine B 12. C’est le cas de l’irritabilité ou de la dépression. La démence (qui représenterait des coûts considérables en matière de santé selon l’OMS) constituerait également une forme grave de carence pour cette vitamine.

Le diagnostic d’une carence en vitamine B 12 s’effectue par une analyse de sang ou par une endoscopie. Plus la personne carencée est âgée, plus il y aura d’examens pour en déterminer la cause. En effet, c’est souvent un manque d’acidité gastrique qui explique une telle carence chez les personnes âgées.

Les causes dune carence en vitamine B12

Une consommation insuffisante

Une carence est un phénomène courant chez les végétaliens ou les végétariens qui ne se supplémentent pas en vitamine B 12. En effet, le végétalisme est une alimentation qui exclut la totalité des produits animaux (viande, poisson) ou issus des animaux (œufs, lait, miel, etc.).

Une malabsorption

Dans d’autres cas, une carence en vitamine B 12 peut être liée à une absorption inadéquate de la vitamine en question. Cette malabsorption est reliée à un ensemble de facteurs .comprenant :

  • une prolifération bactérienne ;
  • une maladie inflammatoire chronique de l’intestin ;
  • le SIDA ;
  • une infestation en lien avec le ténia du poisson ;
  • une chirurgie bariatrique ;
  • des médicaments antiacides ou metformine contre le diabète;
  • l’absorption prolongée d’un gaz hilarant ;
  • la diminution de l’acidité gastrique ;
  • une absence de facteur intrinsèque (trouble de l’assimilation).
Un mauvais stockage

Notons que la quasi-totalité de la vitamine B 12 est stockée principalement dans le foie sous forme de réserve. La présence de troubles hépatiques peut être à l’origine d’une carence plus ou moins grave.

Quel est le meilleur complément en vitamine B 12 ?

Toute personne carencée en vitamine B 12 doit recevoir une supplémentation par voie orale. C’est notamment le cas des mamans adeptes du régime vegan qui souhaitent allaiter sans risque pour leur bébé. Une injection en vitamine B 12 est une autre forme directement assimilable recommandée pour traiter les sujets graves.

Parmi les suppléments en B 12, 3 formes sont bio identiques à celle présente dans l’organisme :

  • La méthylcobalamine (MeCbl) ;
  • L’adénosylcobalamine (AdCbl) ;
  • L’hydroxocobalamine (OHCbl).

La vitamine B 12 existe toutefois sous forme synthétique dans certains compléments alimentaires sur le marché : la cyanocobalamine. En plus de rester partiellement inactive dans le corps, elle présenterait aussi le défaut de délivrer une faible quantité de cyanure dans le corps.

Certaines études ont démontré que la méthylcobalamine était la forme la plus naturelle pour répondre à nos besoins en vitamine B 12. N’hésitez pas à privilégier une vitamine hydrosoluble afin qu’elle soit mieux transportée et assimilée dans l’organisme.

Avertissement : Les informations mentionnées dans cet article sont données à titre indicatif, elles ne sauraient en aucun cas se substituer à un avis médical, ni engager notre responsabilité. Une persistance ou une aggravation des manifestations nécessitent de consulter rapidement son médecin traitant.

Sources :

https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0985056214000272

https://www.vitamine-b12.net/traitement-therapie/

Articles liés

Comment bien s’hydrater quand on n’aime pas boire de l’eau ?

L’importance d’une cure de vitamine C

Les graines germées : un concentré d’énergie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.