fbpx
Alimentation Régimes

Obésité chez l’enfant : quels enjeux ?

Obésité de l'enfant_quels enjeux

L’obésité chez l’enfant se caractérise par un excès de masse corporelle dans l’organisme. C’est l’indice de masse corporelle (IMC) qui va révéler la présence d’un surpoids en fonction du sexe et de l’âge de l’enfant. Vous souhaitez connaître les causes et les solutions pour prévenir l’obésité chez les plus jeunes ? Voici quelques conseils.

L’obésité infantile concernerait près de 1 jeune sur 3 âgé entre 2 et 19 ans. Il faut dire que l’obésité est un problème trop souvent sous-estimé par l’entourage de l’enfant lui-même.

Selon une enquête menée dans le cadre de la journée européenne de l’obésité, 60 % des parents interrogés disaient être peu attentifs au suivi du poids de leur enfant. 75 % des parents avouent même ne pas savoir calculer l’Indice de Masse Corporelle (IMC). Ajoutons également à cette étude que seulement 30 % des parents disent surveiller les courbes de prise de poids des carnets de santé.

L’obésité chez l’enfant est donc une problématique multifactorielle. Toutefois, la sédentarité et la malbouffe constituent un risque majeur pour sa santé. En effet, 37 % des parents n’envisagent aucune sortie ou activité physique avec leurs enfants pendant les week-ends.

Mon enfant est trop gros : pourquoi ?

La sédentarité constitue aujourd’hui l’un des facteurs majeurs d’obésité chez l’enfant. Un enfant qui sort peu a alors plus de risque de développer une addiction aux écrans.

Si elle reste bénéfique, notons que la pratique d’une activité collective une à deux fois par semaine reste particulièrement insuffisante. En effet, l’enfant doit bouger quotidiennement pour couvrir l’ensemble des dépenses énergétiques nécessaires.

Un apport alimentaire riche en calories est aussi un autre facteur de risque à considérer. C’est le cas si votre enfant mange trop d’aliments ultra-transformés ou d’aliments sucrés comme les sodas ou les sucreries. La présence de repas irréguliers ainsi que des grignotages devant les écrans ou les jeux vidéo sont également particulièrement impactant.

Notons qu’un enfant qui souffre d’obésité doit être pris en charge dans sa globalité. En effet, d’autres causes sont envisageables, comme l’hérédité, un manque de sommeil, une anxiété chronique ou une prédisposition familiale.

Un enfant obèse augmente aussi le risque de développer les pathologies chroniques suivantes :

  • les troubles hormonaux ;
  • le diabète de type 2 ;
  • l’asthme ;
  • la dépression ;
  • le manque de confiance en soi ;
  • la dyslipidémie ;
  • l’hypertension ;
  • le trouble du comportement alimentaire.

 Que faut-il faire pour l’aider ?

Les professionnels de santé ont recours aujourd’hui à l’impédancemétrie pour calculer précisément la masse grasse de l’enfant. Un accompagnement diététique est aussi vivement conseillé pour changer les habitudes alimentaires et réduire les déséquilibres. Notons enfin que contrairement aux préjugés, les aliments gras restent indispensables à la bonne croissance d’un enfant et ne doivent en aucun cas être exclus.

Un accompagnement en activité physique est aussi profitable pour réduire l’obésité. L’enjeu est alors de lutter contre la sédentarité en pratiquant une activité d’une durée comprise entre 1 heure à 3 heures par jour, tout en divisant le temps sur les écrans. Enfin, un accompagnement psychologique peut être nécessaire pour soutenir l’enfant dans sa motivation et ses objectifs.

Sources :

Afpa.org

Mpedia

Articles liés

Découvrez le Fonio, l’alternative au quinoa

Confinement et télétravail : 7 astuces pour maigrir vite

Comment en finir avec l’alimentation émotionnelle ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.