fbpx
Alimentation Bien manger

Pourquoi faut-il éviter la friture des aliments ?

Friture

La friture est particulièrement ancrée dans nos habitudes alimentaires modernes. Ce mode de cuisson consiste à utiliser de la matière grasse pour cuire un aliment à très haute température. Analyse sur certaines caractéristiques de la friture et ses effets sur notre santé.

Friture et risque de cancer

La friture a l’avantage d’offrir une texture grasse et croustillante aux aliments. On la retrouve abondamment dans les fast-foods sous forme de frites ou de beignets. Aujourd’hui, la friture est largement associée au phénomène de malbouffe. En effet, les aliments cuisinés en friture renferment une substance cancérigène appelée acrylamide.

Découverte en 2002 par des chercheurs suédois, l’acrylamide concerne essentiellement les aliments riches en amidon, comme la pomme de terre. Celle-ci se développe donc lors d’une cuisson dans l’huile supérieure à 120° C. Certaines huiles polyinsaturées y sont particulièrement exposées. En effet, une cuisson à haute température accélère leur oxydation, ce qui génère alors des composés toxiques.

Actuellement, l’acrylamide apparaît comme une substance cancérigène notoire en lien avec la cuisson. Cependant, on dénombre d’autres substances toxiques comme les aldéhydes. En plus d’être relativement polluantes, les aldéhydes seraient en cause dans certaines maladies neurodégénératives.

Les huiles à éviter pour la friture

Certaines huiles végétales sont toxiques au moment de la cuisson. C’est le cas des huiles riches en acides gras polyinsaturés. On cite par exemple les huiles de tournesol, de pépins de raisin, de maïs et de soja. Les huiles de cameline, de colza, de macadamia et de lin sont aussi concernées.

Pour une cuisson à basse température, d’autres huiles apparaissent alors comme meilleures. C’est le cas de l’huile d’olive et de l’huile de noisette, par exemple. Cependant, elles restent particulièrement sensibles à la chaleur et ne conviennent pas pour faire frire un aliment.

D’autres types de graisse s’utilisent fréquemment pour la friture, comme le beurre, le saindoux (notamment dans les fast-food) ou la graisse de canard. Cependant, elles sont aussi particulièrement néfastes au maintien de notre organisme. D’une manière générale, la friture est un mode de cuisson à bannir de notre alimentation.

La cuisson vapeur :  un mode de cuisson alternatif à tester

Il existe d’autres modes de cuisson permettant de réaliser une cuisine saine et savoureuse. La cuisson la plus avantageuse pour notre santé reste alors la cuisson à vapeur douce. Elle a effectivement l’avantage de cuire les aliments à moins de 95°C. La nourriture ne rentre alors pas en contact avec l’eau.

Une cuisson vapeur permet de limiter la perte des nutriments essentiels. Par ailleurs, elle assainit l’aliment en le débarrassant de certaines substances comme les nitrates ou les pesticides. Les aliments cuits à la vapeur conservent alors davantage leur saveur originelle. Plus goûteux, ils nécessitent moins d’assaisonnement néfaste comme le beurre ou le sel[1].

A lire aussi >>> 5 Vertus du Sel rose de l’Himalaya pour la santé

Notons que tout type d’aliment peut être cuit à la vapeur. C’est le cas des poissons, des viandes et des légumes. D’autres cuissons à température douce sont aussi à privilégier, comme les cuissons à l’étouffée ou en papillote. Toutefois, veillez pour cette dernière à ne pas utiliser de papier aluminium, particulièrement délétère pour l’organisme.

Articles liés

Les secrets du Moringa Oleifera

☙ Infos Santé Naturelle ❧

5 alternatives originales à la farine de blé

☙ Infos Santé Naturelle ❧

7 Raisons Qui Prouvent les Bienfaits du Gingembre Pour la Santé

☙ Infos Santé Naturelle ❧

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.