fbpx
Bien-être Environnement

Comment bien cultiver son potager bio maison ?

Potager Bio_Solutions santé naturelle

Cultiver un potager bio n’est pas une décision à prendre à la légère. En effet, cette démarche nécessite le respect de certaines règles et une initiation au préalable. Une culture sans pesticide nécessite un entretien spécifique et la mise en place de certains gestes. Vous souhaitez créer votre potager sans vous heurter aux erreurs du débutant ? Voici quelques astuces primordiales pour bien démarrer votre projet !

Quels sont les avantages d’un potager maison ?

Un potager bio se caractérise par un mode de culture respectueux de la nature et de la biodiversité. Il promeut différentes valeurs comme l’utilisation de semences locales, sans recours aux engrais chimiques ou aux pesticides. Avoir un potager bio permet d’accéder à une autonomie alimentaire idéale pour notre santé et l’équilibre de la planète. Le potager bio peut se présenter sous différentes formes, comme le potager sous serre, en carré ou en hauteur.

Il existe de nombreuses raisons de se former à la création d’un potager bio aujourd’hui. En effet, jardiner est un excellent moyen de communier avec la nature et de cultiver votre bien-être au quotidien. En plus d’être régénérant, le lien avec la terre est un antidote idéal au mode de vie sédentaire. Jardiner permet donc d’effectuer une activité physique à votre rythme et au grand air. Idéal pour le corps et l’esprit, un potager bio enseigne les valeurs de patience, de persévérance et d’adaptabilité.  

Beaucoup vous le diront, les fruits et légumes cultivés en conscience offrent une saveur incomparable par rapport à leurs homologues industriels. Vous retrouvez le vrai goût des aliments et renouez avec le plaisir de marier les saveurs. Notons qu’avoir un potager bio est comme avoir votre épicerie à ciel ouvert. Cultiver vos propres aliments permet donc de réduire votre budget alimentation saison après saison.

Un potager sans engrais chimique ni pesticide à un impact concret sur la santé de la planète. Un potager bio permet de réaliser des économies énergétiques, tout en améliorant sensiblement la qualité de l’air. Vous maitrisez chaque aspect du processus, du choix de la graine jusqu’à la récolte de votre production. Vous encouragez, enfin, une culture locale, plus respectueuse de la terre et des saisons.

Comment bien cultiver chez soi ? 

Dans un premier temps, il est primordial de choisir un emplacement adapté pour votre potager. Veillez à ce que celui-ci soit proche de votre maison et d’une arrivée d’eau pour faciliter l’arrosage. Un potager bio doit s’installer sur un emplacement libre de toute pollution, comme des gravats, une fosse septique ou une ancienne décharge, par exemple. Pour faire les bons choix, n’hésitez pas à analyser le pH de votre sol pour identifier si vous êtes sur un sol calcaire ou acide. Ce dispositif est en effet bénéfique dans le choix des plantations futures.

Vous pouvez, par la suite, amender la terre afin de procéder à un rééquilibrage de votre sol. Les amendements utilisés en agriculture biologique sont nombreux, comme le lithothamne, la dolomie ou la cendre de bois. D’autres critères sont indispensables à prendre en compte, comme le degré d’ensoleillement de votre jardin ou le climat de votre région.

À lire aussi >>> Hydroponie : une technique de culture hors sol

Si vous débutez en jardinage, il est préférable de privilégier une petite parcelle mesurant entre 10 et 30 m² en moyenne. Par ailleurs, la taille de votre potager dépend avant tout du rendement que vous souhaitez. Les familles nombreuses peuvent se fixer un objectif de 100 m².

Faire un plan de la plantation est aussi vivement conseillé pour associer les variétés et diversifier votre production. L’odeur du poireau, par exemple, est efficace pour éloigner les mouches susceptibles d’attaquer vos plants de carottes. Néanmoins, certaines espèces ont tendance à se concurrencer, comme les tomates et les concombres, par exemple. Dans un premier temps, vous pouvez démarrer avec des fruits et légumes faciles d’entretien. C’est le cas notamment des tomates, des carottes, des courgettes, des laitues et des haricots verts.

Pour optimiser votre rendement, la préparation de votre terrain est un aspect essentiel. L’enjeu est de procéder à l’évacuation des cailloux, herbes, racines pour privilégier une bonne organisation de votre sol. Nous vous conseillons aussi de lui apporter des matières organiques comme du compost, des feuilles ou du fumier. Cette opération a lieu de préférence sur un sol bêché au printemps et à l’automne. Par ailleurs, il est nécessaire de respecter le calendrier des saisons pour obtenir une protection de qualité tout au long de l’année.

Référence : https://www.promessedefleurs.com/conseil-plantes-jardin/ficheconseil/faire-son-premier-potager-guide-pour-les-debutants

Articles liés

5 Solutions naturelles pour soulager la douleur du côlon irritable

☙ Infos Santé Naturelle ❧

Zéro déchet : 5 gestes simples et efficaces pour réduire ses déchets

☙ Infos Santé Naturelle ❧

Le phénomène Clean Beauty : comment adopter une beauté saine et naturelle ?

☙ Infos Santé Naturelle ❧

1 commentaire

Circuit court : les bons plans en Île-de-France | Solutions Santé Naturelle 10 juillet 2020 at 20 h 35 min

[…] A lire aussi >>> Comment bien cultiver son potager Bio maison ? […]

Reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.