fbpx
Bien-être Environnement

Hydroponie : Une technique de culture hors sol

Hydroponie_solutions santé naturelle

L’hydroponie est une technique de culture visant à plonger les racines d’une plante dans un substrat inerte imbibé d’une solution nutritive. Le substrat est constitué de différentes matières comme les billes d’argile, la mousse synthétique ou la pouzzolane. Focus sur les limites de ce mode de culture et les alternatives à notre portée.

Qu’est-ce que l’hydroponie ? 

L’hydroponie est une méthode de culture hors sol où de l’eau se mélange à un engrais liquide. Ce mélange est spécifiquement conçu pour les besoins de la plante. Il se compose, en effet, de nutriments comme le phosphore, le potassium, l’azote et des oligo-éléments essentiels.

On utilise l’hydroponie pour la culture intensive, grâce à un système de recyclage de la solution nutritive. Il convient alors de vérifier le pH de la solution, de même que sa concentration en sels minéraux. La solution nutritive est continuellement mise en circulation pour obtenir une parfaite oxygénation.

La notion de culture hors sol est ancienne, remontant aux jardins de Babylone. Cependant, le premier système hydroponique fut mis en place aux États-Unis peu avant la Seconde Guerre mondiale. Cette technique visait à assurer un bon apport nutritif aux troupes en garnison. La culture provient des îles volcaniques du Pacifique pour améliorer le rendement.  

Le substrat de culture volcanique s’apprécie également pour sa capacité de rétention d’eau, son caractère isolant et sa grande légèreté. Il faut dire qu’un grand nombre de légumes sont compatibles avec la méthode de l’hydroponie. C’est le cas par exemple des poivrons, des tomates, des courgettes, des épinards, des brocolis, des carottes, des pommes de terre, des betteraves et de certaines herbes aromatiques.

Les avantages et les inconvénients de l’hydroponie

L’hydroponie est une méthode de culture séduisante par bien des aspects. Très utilisée dans la culture des tomates, l’hydroponie permet alors d’évacuer les contraintes en lien avec la culture du sol. Sans sol, les légumes sont protégés contre les mauvaises herbes et un certain nombre de parasites. Le recours aux pesticides est moindre et le temps de travail se réduit. Moins gourmande en eau que la culture en terre, l’hydroponie est un mode de culture particulièrement rentable.

L’hydroponie peut aussi se pratiquer dans de petits espaces, sous un éclairage artificiel. La production de fruits et légumes frais est donc accessible toute l’année, quelle que soit la saison. Un pays comme l’Espagne est particulièrement friand de ce mode de culture que l’on retrouve sous serre. Son rendement est très important, ce qui justifie son surnom de « potager de l’Europe ».

Toutefois, l’hydroponie ne peut pas être considérée comme un mode de culture vertueux. En effet, l’hydroponie est étrangère au maintien de la vie de l’écosystème. Il s’agit d’une culture « synthétique » qui ne soutient nullement la biodiversité (vers, insectes, micro-organisme, etc.). Les fruits et légumes obtenus en hydroponie sont rarement bio, souvent dénués de saveur et pauvres en nutriments.

À lire >>> 7 Astuces pour manger Bio sans se ruiner

L’hydroponie est donc un mode de culture polluant, puisqu’il rejette de l’eau saturée en cristaux chimiques. Par ailleurs, l’hydroponie implique une dépendance constante aux engrais chimiques particulièrement coûteux. Peu écologique, elle engendre alors des dépenses énergétiques conséquentes (en lien avec l’installation de chauffage et de l’éclairage artificiel).

D’autres techniques de culture intéressantes

Aujourd’hui, de nouveaux modes de culture plus propres commencent à émerger. Voici la liste des variantes les plus prometteuses et de leurs avantages.

L’aquaponie

Ce mode de culture consiste à mêler la culture de plantes à l’élevage de poissons. Conçu dans un circuit fermé, l’enjeu est alors de transformer les déjections des poissons en nutriments pour les plantes. Particulièrement écologique, l’aquaponie exclut l’utilisation de fertilisants chimiques polluants. On assiste ainsi à un écosystème en équilibre où les plantes et les poissons fonctionnent en interdépendance. En effet, les excrétions transformées sont absorbées par les plantes, ce qui purifie l’eau des poissons.

L’aéroponie

L’aéroponie est une culture hors sol visant à faire pousser la racine des plants sur un tissu perméable. Sous le tissu, les racines sont au contact d’une vapeur riche en nutriments et sels minéraux. Ce type de culture propose une pousse plus rapide ainsi qu’une consommation moindre en eau.

L’ultraponie

Hérité de l’hydroponie, l’ultraponie consiste à mettre au contact les racines d’une plante avec une brume riche en nutriments. Cette dernière arrive alors à la plante grâce à un système d’ultrasons. Par conséquent, l’ultraponie permet une réduction drastique

Articles liés

Comment lutter efficacement contre les punaises de lit ?

☙ Infos Santé Naturelle ❧

L’huile essentielle d’encens « Frankincense » ses bienfaits pour la santé

☙ Infos Santé Naturelle ❧

Confinement : 5 astuces pour vaincre la solitude

☙ Infos Santé Naturelle ❧

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.