fbpx
Bien-être Gérer le stress

Insomnie : Top 5 des alternatives naturelles aux somnifères

Insomnie-alternatives-somnifères

Souffrir d’insomnie ou d’un manque de sommeil a des conséquences sur l’ensemble de nos activités physiques, psychiques et sociales. Vous souffrez d’une mauvaise qualité de sommeil et vous ne souhaitez plus dépendre des médicaments somnifères ? Nous vous conseillons les meilleures alternatives naturelles.

L’insomnie en question

Aujourd’hui, plus de 1 Français sur 5 est concerné par l’insomnie, avec près de 9 % de cas sévères. L’insomnie se caractérise par un sommeil de mauvaise qualité, accompagné de réveils nocturnes et d’une difficulté à l’endormissement.

Souffrir d’insomnie peut avoir des répercussions sur notre état de bien-être pendant la journée. On peut citer différents troubles associés comme un manque de concentration, des pertes de mémoire, de la fatigue et de l’irritabilité. Notons que l’insomnie devient chronique quand elle survient plus de 3 fois par semaine sur une période de 3 mois.

L’insomnie chronique relève ainsi de différentes causes, dont les plus courantes sont l’anxiété et la dépression. L’insomnie passagère ou aiguë survient toujours pendant une période difficile de la vie (un deuil, la perte de son travail, une séparation, etc.). Notons que d’autres facteurs peuvent considérablement aggraver une insomnie. C’est le cas par exemple de la consommation de boissons caféinées, de l’exposition aux écrans ou de la prise d’alcool.

La présence de certaines pathologies peut également engendrer des troubles du sommeil plus ou moins importants. C’est le cas des reflux gastriques œsophagiens, de l’hyperthyroïdie, du syndrome des jambes sans repos ou de la fibromyalgie.

Prendre en charge une insomnie nécessite de consulter un médecin traitant pour bénéficier d’un examen clinique. En effet, des examens complémentaires peuvent être proposés afin d’écarter la présence d’une autre pathologie. Ainsi, un médecin peut indiquer à son patient des séances de psychanalyse ou une prise en charge dans un centre du sommeil.

Côté médicaments, l’insomnie se traite par des sédatifs légers ou des somnifères, notamment ceux apparentés aux benzodiazépines, l’Imovane et le Stilnox (dont les substances actives sont le Zolpidem et le Zopiclone). Toutefois, ces médicaments hypnotiques ont des effets sédatifs majeurs susceptibles de mener à une dépendance.

Les alternatives naturelles aux somnifères

Les compléments alimentaires à base de mélatonine

La mélatonine se caractérise par une hormone produite par une partie de notre cerveau pendant la nuit. Cette hormone nous aide alors à réguler notre rythme quotidien en favorisant les phases d’endormissement. Les compléments alimentaires riches en mélatonine sont efficaces pour nous aider à nous endormir plus vite. Ainsi, beaucoup en prennent pour affronter plus sereinement un décalage horaire, par exemple.

Les compléments alimentaires à base de mélatonines sont efficaces. Toutefois, certains effets secondaires comme des somnolences, des tremblements ou des maux de tête peuvent survenir. Certains profils, comme les enfants, les femmes enceintes, les personnes épileptiques ou souffrant de troubles de la personnalité doivent impérativement demander un avis médical.

La phytothérapie 

Outre l’aromathérapie, la phytothérapie reste une alternative naturelle aux médicaments hypnotiques souvent néfastes pour la santé sur le long terme. Ils ont l’avantage de provoquer des effets sédatifs légers, sans risque d’accoutumance pour son utilisateur.

Valériane

Les racines de valériane s’utilisent le plus souvent en gélule, en tisane ou en extrait liquide. Elle est idéale pour lutter contre la nervosité et faciliter l’endormissement.

Passiflore

En phytothérapie, les feuilles séchées de passiflore sont utilisées sous forme de poudre, de tisane, d’extrait fluide ou en entier. On l’associe souvent à l’aubépine pour profiter de ses vertus sédatives.

Houblon

Le houblon est particulièrement efficace pour diminuer les troubles du sommeil, l’agitation et la nervosité. On la recommande en synergie avec la valériane.

Mélisse

La mélisse est connue pour son action apaisante du système nerveux et digestif. Elle est donc utile pour faciliter l’endormissement en période de nervosité.

Aubépine

L’infusion d’aubépine est efficace dans le traitement de la nervosité et des troubles légers du sommeil. Son action est aussi amplifiée associée à une cure de magnésium.

Feuilles d’orties

Riche en vitamine B, en calcium et en potassium, l’ortie est une alliée des nuits paisibles. On la préconise sous forme de tisane ou de gélules pour réguler le sommeil.

Tilleul

Le tilleul est particulièrement riche en flavonoïdes, ce qui favorise l’endormissement et l’apaisement. Elle aide alors à lutter contre les troubles du sommeil.

Griffonia

La griffonia s’utilise en phytothérapie pour traiter l’anxiété et la dépression naturellement. Elle vient alors lutter contre l’insomnie et réduire les douleurs des personnes fibromyalgiques.

Ashwagandha

Cette plante est idéale à utiliser en sédatif léger. Il s’agit d’une plante adaptogène qui traite l’épuisement en lien avec l’insomnie.

Pavot de Californie

Le pavot de Californie se démarque par sa teneur en opioïde qui constitue des hypnotiques légers. Il ne provoque aucune accoutumance et peut s’administrer pour les enfants.

La gemmothérapie

Le bourgeon de figuier permet, en gemmothérapie, d’agir comme un régulateur du système nerveux. Il est particulièrement efficace pour lutter contre le stress et les troubles associés comme l’insomnie. Le bourgeon de figuier est préconisé dans certains cas, comme :

  • les problèmes de digestion ;
  • les ruminations mentales ;
  • les réveils nocturnes ;
  • les difficultés d’endormissement ;
  • le stress, etc.

Notons que d’autres plantes en gemmothérapie sont intéressantes, comme l’aubépine, le tilleul et le genévrier.

L’autohypnose

L’autohypnose se caractérise par un état de semi-éveil qui nous sépare momentanément de l’environnement extérieur. En nous coupant des stimuli extérieurs (bruits, lumière, etc.), l’autohypnose nous aide à nous distancier de tout ce qui peut gêner le sommeil.

Avec un peu d’entraînement, l’hypnothérapie permet de répondre aux problématiques en lien avec l’insomnie (stress, anxiété, rumination, difficulté d’endormissement).

Les exercices de relaxation

Pratiquer la respiration abdominale est un bon moyen de se détendre et de se reconnecter aux sensations de notre corps.

La respiration abdominale permet également de réguler les tensions et de diminuer le stress. Respirer profondément agit aussi comme un massage qui aide le corps et le mental à se mettre au repos.

Parmi les exercices de relaxation, pratiquer la cohérence cardiaque (inspiration 5 secondes, expiration 5 secondes, répétées sur 5 minutes) avant de dormir est très efficace pour lutter contre les troubles du sommeil.

À lire aussi >>> Importance des prébiotiques pour lutter contre l’insomnie

Sources :

www.inserm.fr
https://institut-sommeil-vigilance.org/10-recommandations-de-nos-medecins-du-sommeil-pour-bien-dormir/
https://www.altheaprovence.com/insomnie/
https://www.vidal.fr/maladies/psychisme/insomnie/phytotherapie-plantes.html

Avertissement : Les informations mentionnées dans cet article sont données à titre indicatif, elles ne sauraient en aucun cas se substituer à un avis médical, ni engager notre responsabilité. Une persistance ou une aggravation des manifestations nécessitent de consulter rapidement son médecin traitant.

Articles liés

Kudzu : la solution naturelle contre l’addiction au tabac !

L’huile essentielle d’encens « Frankincense » ses bienfaits pour la santé

Huiles essentielles et nouvelle réglementation européenne : quels risques pour cette filière ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.