fbpx
Bien-être

Le phénomène Clean Beauty : comment adopter une beauté saine et naturelle ?

Clean beauty_Solutions santé naturelle

Ces dernières années, le cosmétique naturel a gagné du terrain et fait de plus en plus d’adeptes. Des composants inefficaces jusqu’aux composants toxiques, le monde du cosmétique poursuit sa révolution verte. Il faut dire que les consommateurs réclament davantage de transparence sur les produits du quotidien. Enjeu sanitaire et environnemental majeur, focus sur les dessous du phénomène Clean Beauty en 2020 !

Clean Beauty : Quelles sont ses origines ?

Vous connaissiez le Clean Eating pour révolutionner le contenu de votre assiette ? La Clean Beauty est un mouvement qui s’inscrit dans cette tendance pour promouvoir des produits de beauté sains et naturels. La Clean Beauty (ou beauté propre) trouve son origine aux États-Unis, avec une réglementation interdisant 30 ingrédients dans les produits cosmétiques.

Si le marché de la beauté stagne, le cosmétique biologique affiche, en 2017, une croissance de 23 % en France. Les distributeurs ne restent donc pas insensibles à ce nouvel engouement mondial pour un cosmétique plus sain. Les marques affichent progressivement leur reconversion, en évinçant certaines substances comme les silicones, les parabènes ou les phtalates.

Aujourd’hui, l’ère de la Clean Beauty voit alors apparaître un nouvel ennemi : le greenwashing. Il gagne du terrain et crée la confusion chez les consommateurs. Beaucoup de marques affichent, en effet, des valeurs de responsabilité écologique. Si les labels se multiplient, il n’est pas toujours facile de définir l’innocuité réelle d’un produit.

Comment définir la Clean Beauty ?

La Clean Beauty se caractérise donc par des produits de beauté dénués d’ingrédients indésirables. Toutefois, certains aspects sont à clarifier pour garantir l’innocuité totale d’un produit. Un produit labellisé bio est un produit qui certifie l’absence de pesticides ou d’OGM. Un label biologique s’applique alors sur un pourcentage minimum d’ingrédients seulement.

Un label biologique ne garantit pas qu’un produit soit composé de 100 % d’ingrédients naturels. Dans le même temps, un produit sans label n’est pas forcément néfaste pour la santé. L’argile est un produit entièrement naturel, même s’il n’est pas biologique. En revanche, une huile végétale estérifiée ou hydrogénée est parfaitement inefficace, même si elle reste naturelle.

Notons que tous les ingrédients naturels ne sont pas forcément synonymes de vertu. C’est le cas de l’huile de palme et son impact délétère sur l’environnement. Par ailleurs, l’huile de palme se cache derrière des appellations souvent difficiles à comprendre sur les étiquettes : miryst- ; dodec- ; -lauryl, etc.

Clean Beauty : les bons gestes à privilégier !

Vegan, bio, slow, naturel… la multiplication des appellations n’est pas toujours simple à appréhender. Pour être efficace, la Clean Beauty encourage les consommateurs à décoder la liste des composants. En effet, décoder une étiquette est le seul moyen de valider l’innocuité d’une marque ou d’un produit. Certains spécialistes, comme Rita Stiens, ont ouvert la voie sur la transparence des cosmétiques. L’enjeu est d’identifier les ingrédients chimiques et de découvrir ce qu’il se cache derrière les dénominations longues et complexes.

Aujourd’hui, on sait que les tensio-actifs et les conservateurs sont particulièrement dangereux et polluants. De nombreux produits valorisent encore l’utilisation de perturbateurs endocriniens, responsables du diabète, de certains cancers et d’une baisse de la fertilité. C’est le cas des agents fixateurs, des agents texturants ou des colorants particulièrement irritants pour la peau. Dérivés du pétrole, les agents sulfatés, les cires et les huiles minérales sont aussi toxiques et non biodégradables. Ils contiennent des métaux lourds cancérigènes et forment un film étanche sur la peau.

À lire aussi >>> 6 Astuces efficaces pour se protéger des radicaux libres

Même en faible quantité, tous ces ingrédients favorisent un effet cocktail dangereux pour l’organisme. Heureusement, de nombreuses sources sont aujourd’hui disponibles pour décoder les ingrédients présents dans nos soins quotidiens.

Pour intégrer la Clean Beauty, un produit cosmétique doit contenir des composants spécifiques. Un soin naturel privilégie des actifs végétaux issus de la nature. On les reconnaît sous l’appellation botanique de la plante (en latin) et la désignation de la partie utilisée (graine, plante, fleur, etc.).

Notons que certains tensio-actifs sont autorisés s’ils sont parfaitement naturels. C’est le cas des agents issus des sucres ou de l’huile de Coco, par exemple. Idem pour les conservateurs s’ils proviennent des actifs de plantes (vitamine E, flavonoïdes, etc.). Pour être sain, un produit doit garantir une composition 100 % naturelle dénuée d’ingrédients issus de la pétrochimie. Il se compose donc de produits purs, valorisant des procédés respectueux de la planète.

Articles liés

La 5G : Un danger pour la santé ?

☙ Infos Santé Naturelle ❧

Savon à froid : la recette simple et facile

☙ Infos Santé Naturelle ❧

Écohabitat : Les astuces à connaître pour bien se lancer !

☙ Infos Santé Naturelle ❧

1 commentaire

Comment se soigner à l’eau d’argile ? | Solutions Santé Naturelle 6 juillet 2020 at 11 h 46 min

[…] A lire aussi >>> Le phénomène clean beauty : comment adopter une beauté saine et na… […]

Reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.