fbpx
Bien-être Environnement

Ma salle de bain zéro déchet !

Zéro déchet_salle de bain_Solutions santé naturelle

Depuis plusieurs années, le mode de vie zéro déchet révolutionne le quotidien d’un grand nombre de consommateurs. Et pour cause ! Les enjeux environnementaux actuels valorisent un mode de consommation durable. Après la cuisine, la salle de bain représente un défi majeur pour adopter des alternatives plus propres et plus saines.

Conformément à la loi antigaspillage, la vente de coton-tige est aussi interdite en France depuis le 1er janvier 2020. Mais d’autres produits non recyclables engendrent également une grande quantité de déchets. On cite les emballages plastifiés, les lingettes démaquillantes ou les serviettes hygiéniques, par exemple.

Vous souhaitez adopter une routine de soin respectueuse de votre santé et de la planète ? Focus sur différentes astuces simples et naturelles pour remplacer le plastique dans votre salle de bain.

Comment remplacer le plastique dans ma salle de bain ?

Le coton-tige

Nous l’avons vu, le coton-tige représente un danger majeur pour notre santé et l’équilibre de la planète. En plus d’être à usage unique, il se compose généralement de plastique et de coton soumis aux pesticides. Interdit en France depuis janvier 2020, on le trouve encore par milliers dans la nature ou au fond des océans.

Pour remplacer le coton-tige classique, de plus en plus de personnes adoptent le cure-oreille écologique. Également appelé Oriculi, il s’agit d’un bâtonnet incurvé à son extrémité pour gratter délicatement le tympan. Durable et pratique, il se décline aussi en différentes matières comme l’inox ou le bambou.

Le rasoir jetable

Le rasoir jetable comporte de nombreux désavantages. En plus d’être en plastique non recyclable, il présente une durée de vie relativement courte. Lorsque la lame n’est plus efficace, c’est l’ensemble du rasoir qui est jeté, même quand le manche est en état. Grâce au rasoir en inox ou en chrome, mêler épilation et écologie est enfin possible.

Le rasoir en inox est très résistant et accomplit sa fonction pendant de longues années. Il se démonte pour pouvoir changer la lame et est rentabilisé en quelques utilisations seulement.

Le gel douche

Il existe aujourd’hui une grande diversité de gels douche vendus dans les magasins. Les emballages des gels douche industriels sont peu vertueux, tout comme leur composition souvent néfaste pour la santé.

Adopter un gel douche zéro déchet est une démarche particulièrement simple. Il suffit en effet de revenir à un savon solide, de préférence biologique, artisanal et saponifié à froid. Veillez toutefois à ce que votre savon ne contienne pas d’huile de palme, de graisses animales ou d’additifs dangereux comme le EDTA, le BHT ou le PEG.

Le shampoing

En termes de composition et de recyclabilité, les shampoings industriels représentent les mêmes inconvénients que les gels douche. C’est pourquoi les shampoings solides continuent à faire de plus en plus d’adeptes. Ils se présentent sous la même forme qu’un savon solide, avec une composition 100 % naturelle. Adapté à vos cheveux, il suffit de l’humidifier, puis de le frotter sur votre cuir chevelu pour le faire mousser.

>>> DIY : Comment fabriquer soi-même son shampoing ?

Pour les personnes adeptes du fait-maison, il est aussi possible de fabriquer votre shampoing solide personnalisé. Pour 50 g de shampoing solide :

– 35 % d’un tensio-actif à base d’huile de coco (le tensio-actif SCI) pour nettoyer le cheveu en profondeur ;

– 10 % d’une huile végétale de votre choix, choisi selon votre type de cheveux (huile de coco, argan, avocat, jojoba, etc.) ;

– 30 % de poudre comme le Rhassoul ou le Shikakai ;

– 25 % d’eau ;

– 10 gouttes d’une huile essentielle de votre choix selon la problématique rencontrée (géranium rosat, ylang ylang, cèdre de l’atlas, etc.).

Pour un shampoing sec, vous pouvez mélanger un grand nombre de poudres naturelles de votre choix : fécule de maïs, rhassoul, argile, poudre de cacao, etc. Il suffit ensuite de l’appliquer sur le cuir chevelu à l’aide d’un peigne fin.

À lire aussi >>>  L’Huile de Coco : Comment l’utiliser pour avoir de beaux cheveux ?

Brosse à dents et dentifrice

Aujourd’hui, les tubes de dentifrice représentent à eux seuls plus de 3 000 tonnes de déchets par an dans le monde. À l’instar des shampoings, de plus en plus de marques proposent des dentifrices solides pour le remplacer.

>>> DIY : Comment fabriquer soi-même son dentifrice ?

Les plus courageux pourront réaliser leur dentifrice maison, à l’aide d’ingrédients présents dans la cuisine. Il suffit de mélanger 2 cuillères à soupe de carbonate de calcium avec 4 cuillères à soupe de coco et deux gouttes d’huile essentielle de girofle ou menthe poivrée. L’ajout de poudre de charbon actif est aussi idéal pour blanchir naturellement les dents.

Pour remplacer les brosses à dents en plastique, vous pourrez choisir une brosse à dents en bambou entièrement compostable. La brosse à dents en bambou se compose de poils de nylon recyclables ou de poils de sanglier compostables. Notons qu’il existe aujourd’hui du fil dentaire écologique réalisé à partir de fil de soie.

Le déodorant

Certaines marques commercialisent aujourd’hui des déodorants solides à la composition remarquable. Vous pouvez toutefois privilégier une pierre d’alun naturelle (la version synthétique contient en effet des sels d’aluminium néfastes pour la santé).

>>> DIY : Comment fabriquer soi-même son déodorant ?

Pour les plus manuels, vous pouvez toutefois élaborer votre propre déodorant à base de 6 grammes de cire d’abeille, 15 grammes de fécule de maïs, 30 grammes de bicarbonate de soude, et 40 g d’huile végétale de coco. Pour son action parfumante, vous pouvez aussi rajouter 20 gouttes d’huile d’essentielle de palmarosa.

La lingette démaquillante

Rempli de pesticides, le coton à usage unique est un fléau majeur dans la pollution des océans. De la même manière, une lingette démaquillante offre un emploi unique et propose une composition délétère pour l’équilibre de la peau. Aujourd’hui, il existe des disques de tissus permettant d’être réutilisés au quotidien.

Si vous êtes doués de vos mains, n’hésitez pas à coudre vos disques démaquillants à partir de chutes de tissus. 100 % biodégradable et naturelle, l’éponge konjac est aussi excellente pour nettoyer et purifier la peau.

Les serviettes hygiéniques

Les serviettes hygiéniques conventionnelles sont délétères sur un plan écologique, économique et sanitaire. C’est pourquoi le choix en alternatives saines est conséquent. Vous pouvez choisir entre des serviettes hygiéniques en tissus ou des culottes menstruelles. Particulièrement absorbantes, elles peuvent être lavées et réutilisées à chacun de vos cycles. La coupe menstruelle en silicone est aussi intéressante pour recueillir votre flux en toute simplicité.

Les produits d’entretien

Chacun le sait, la salle de bain est soumise à un lavage régulier pour éliminer les bactéries. Les produits d’entretien vendus en grandes surfaces sont souvent onéreux. Ils représentent également un cocktail de produits chimiques néfaste pour notre santé et pour la planète.

>>> DIY : Comment fabriquer soi-même son produit d’entretien ?

Pour limiter vos déchets, vous pouvez toutefois réaliser votre propre produit d’entretien. Il suffit de mélanger dans une bouteille 2/3 d’eau avec 1/3 de vinaigre blanc et une cuillère à café de bicarbonate de soude. Pour son action antibactérienne, vous rajouterez 15 gouttes d’huiles essentielles d’arbre à thé ou de citron.

À lire aussi >>> 5 Alternatives naturelles aux produits ménagers et cosmétiques pour éviter les toxines

Concernant les bases nettoyantes écologiques, vous pouvez investir dans certains produits naturels, comme le savon de Marseille, le savon noir et l’éponge Lufa (idéal pour faire la vaisselle, nettoyer les sols ou être utilisé en porte-savon).

Articles liés

Comment lutter efficacement contre les punaises de lit ?

☙ Infos Santé Naturelle ❧

La réflexologie plantaire Thaï

☙ Infos Santé Naturelle ❧

La méditation : une source d’apaisement

☙ Infos Santé Naturelle ❧

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.