fbpx
Bien-être Gérer le stress

Mois sans tabac : le jeûne, une piste sérieuse pour arrêter de fumer

Mois sans tabac : le jeûne, une piste sérieuse pour arrêter de fumer

Voilà des années que vous voulez arrêter de fumer. Vous avez pourtant tout essayé, rien n’y fait, vous êtes toujours accro au tabac ! Et si vous tentiez le jeûne ? On vous dit tout ici sur cette méthode en vogue qui a fait ses preuves. Vous êtes motivé(e) ? C’est parti !

Saviez-vous que le tabac est considéré aujourd’hui comme l’une des formes les plus graves de dépendance ? En effet, la nicotine produirait sur le cerveau des effets similaires à ceux provoqués par les drogues dites dures selon l’INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale).

C’est la raison pour laquelle la motivation pour stopper le tabac doit être inébranlable ! Et toute aide, quelle qu’elle soit, est plus que précieuse pour tenir le coup. Substituts nicotiniques, médicaments, hypnose, méditation, acupuncture, les solutions ne manquent pas pour lâcher cette cigarette qui vous pollue. Le jeûne en fait partie.

Jeûner, c’est se priver volontairement de tout aliment solide ou liquide pendant une période donnée. C’est sans doute l’une des plus anciennes approches d’autoguérison. En mettant le corps au repos, le jeûne a pour but d’éliminer les toxines, nettoyer l’organisme, renforcer les défenses immunitaires et régénérer les cellules.

Le jeûne permettrait également de diminuer les douleurs articulaires, prévenir les maladies cardiovasculaires, enrayer les pathologies digestives, améliorer le sommeil et chasser le stress.  

Mais jeûner semblerait être aussi un sérieux allié pour stopper la dépendance au tabac.

Pourquoi jeûner pour arrêter de fumer ?

Si la motivation est là, jeûner pour stopper sa consommation de tabac est une excellente alternative aux méthodes classiques.  

Dans le cadre d’une cure de jeûne, les bénéfices du sevrage tabagique sont presque immédiatement palpables :

  • vous boostez votre condition physique ;
  • vous êtes moins essoufflé(e) et respirez mieux ;
  • vous retrouvez l’odorat ;
  • vous vous sentez mieux dans votre peau ;
  • vous vivez un apaisement intérieur insoupçonné ;
  • vous avez une bonne haleine (en fin de cure, car le jeûne donne une haleine fétide) ;
  • vous ressentez pleinement le goût des aliments (évidemment en fin de cure) ;
  • vous changez de silhouette.

La différence avec un sevrage traditionnel, c’est que la cure de jeûne vous aide non seulement à arrêter le tabac, mais aussi à réparer la globalité de votre organisme.

Comment jeûner pour arrêter de fumer ?

Soyons clairs. Pratiquer le jeûne seul(e) dans son environnement habituel, pour lâcher le tabac, que ce soit à la maison ou au bureau, n’est pas une bonne idée. Vous vous soumettez à des tentations multiples : moments festifs, stress, tristesse, fumeurs à proximité… Tout peut être sujet à vous faire flancher, tant le défi est périlleux, car chaque occasion pourrait fragiliser votre état psychique. Il vous faudrait développer des tonnes d’abnégation et un courage sans faille pour chasser à la fois l’envie d’allumer une cigarette et ne pas compenser votre frustration par la nourriture !

C’est la raison pour laquelle il est conseillé d’intégrer un groupe de curistes encadrés par des professionnels qui vous accompagnent tout au long de la cure. Celle-ci dure en général entre 7 et 10 jours. Au-delà, l’organisme s’épuise et le corps se met en danger.

La plupart des organisateurs greffent dans leur programme des randonnées quotidiennes dans un cadre apaisant et chaleureux, afin de créer des conditions optimales de bien-être et de détente. Même si marcher n’est pas une obligation durant la cure, il serait dommage de ne pas en profiter, tant les bénéfices physiques et psychiques sont au rendez-vous.

Lors de la cure, vous êtes invité(e) par des nutritionnistes à des ateliers, des conférences et des films ayant un rapport direct avec le jeûne, la nutrition ou le bien-être. Souvent, des séances de yoga, de méditation, de massages, de qi gong (gymnastique traditionnelle chinoise) vous sont offertes. Enfin, on vous accorde des plages horaires durant lesquelles vous pouvez vous relaxer, lire, bavarder avec d’autres personnes ou vous isoler, dessiner, dormir, bref, lâcher prise ! Rien de mieux pour « oublier » la cigarette et ses méfaits ! D’autant plus que vous bénéficiez d’un accompagnement personnalisé, composé d’actes symboliques destinés à « couper » avec l’habitude du geste, dès lors que vous en informez le staff à votre arrivée.

Pourquoi, lors d’une cure de jeûne en groupe, votre envie de fumer disparaît ?

Parce que durant cette semaine-là, vous n’avez aucune tentation : pas de fumeurs, pas de cendriers, pas d’odeur de nicotine, pas de pause-café, pas de bars-tabacs à proximité. La frustration est grande les premiers jours, mais rassurez-vous, elle s’estompe très vite.

Il y a aussi l’émulation ! Nombreux sont ceux (ou celles) qui ont fumé ou, tout comme vous, fument encore, et qui se réjouissent de partager ce défi avec vous. Vous en parlez, vous vous soutenez, vous vous conseillez, vous évoquez vos échecs, vous savourez vos victoires communes.

Les efforts physiques et les différentes activités contribuent largement à vous aider et vous donner le courage de continuer.

Enfin, le jeûne lui-même agit non seulement sur votre corps, mais aussi sur votre esprit. En clair, lors de cette cure, le rythme de vie ralentit (le système nerveux passe en mode « parasympathique »), ce qui induit une « pose » cérébrale, car votre système digestif est au repos et entraîne tout votre organisme à faire de même. C’est la clé de voûte de votre sevrage tabagique…

Notons que la pratique d’une cure de jeûne est une épreuve. Elle doit donc être suivie par des personnes en bonne santé et qui disposent d’une vitalité suffisante pour garder le cap. Des contre-indications existent, telles que les maladies cardio-vasculaires, le diabète insulinodépendant, l’ulcère de l’estomac ou du duodénum (ou antécédents), la grossesse et l’anorexie.

Sources

https://www.inserm.fr/dossier/addictions
https://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/Fiche.aspx?doc=jeune_th

Articles liés

Comment pratiquer la gratitude pour rester positif ?

15 Astuces pour éliminer le plastique de notre quotidien

Huiles essentielles et nouvelle réglementation européenne : quels risques pour cette filière ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.