fbpx
Ayurveda Médecine douce

DIY : Kashayam ou sirop contre la toux

Kashayam_Sirop toux

L’arrivée de l’hiver est souvent synonyme d’infections ORL plus ou moins importantes. Vous souhaitez guérir vos maux d’hiver à l’aide d’un remède naturel issu de l’Ayurveda ? Voici la recette incontournable du Kashayam, sirop pour la toux, et ses nombreux bienfaits.

La recette

DIY sirop pour la toux Kashayam il vous faut :   

  • branche de gingembre frais râpé (3 cuillères à soupe) ;
  • poivre noir (1 cuillère à café) ;
  • graines de cumin (1 cuillère à café) ;
  • cannelle (1 pincée) ;
  • clous de girofle entiers (6) ;
  • graines de coriandre (2 cuillères à café) ;
  • réglisse (2 bâtonnets) ;
  • origan cubain ou gros thym (2 feuilles) ;
  • Thippili ou poivre long (4 pièces) ;
  • curcuma en poudre (1/2 cuillère à café) ;
  • raisins secs (1 cuillère à café) ;
  • tulsi (1 cuillère à soupe) ;
  • feuilles de neem séchées (1/2 cuillère à café).

Commencez par faire chauffer 3 tasses d’eau dans une casserole. Pendant ce temps, déposez dans un bol vos épices. Versez ensuite l’eau chaude par-dessus et portez le tout à ébullition pendant quelques minutes. Ajoutez ensuite le gingembre râpé, puis mélangez la préparation.

Ajoutez enfin le curcuma, les raisins secs, l’origan cubain et les feuilles de neem. Vous pouvez laisser bouillir l’ensemble pendant 8 minutes sur feu doux.

Lorsque le feu est éteint, couvrez la préparation et laissez-la reposer pendant 10 minutes. Filtrez la décoction et dégustez.

La recette du Kashayam, sirop pour la toux, est particulièrement bénéfique pour soigner également le rhume , la fièvre et la bronchite, par exemple.

Les propriétés et les contre-indications du kashayam

Gingembre

Doté d’un fort pouvoir antioxydant, le gingembre possède des vertus anti-inflammatoires. Il aide à soulager les troubles digestifs et favorise une bonne santé cardiovasculaire. Le gingembre peut toutefois avoir des interactions avec certains médicaments (les médicaments pour le sang et le cœur notamment).

Racine de réglisse

Riche en glycyrrhizique, le réglisse agit alors sur les troubles de la digestion et le système immunitaire. Il soigne également les ulcères à l’estomac, les inflammations pulmonaires, et le rhume. Il a été démontré in vitro, que la glycyrrhizine et ses dérivés sont capables de diminuer l’activité de certains virus comme celui de la grippe, du SRAS (syndrome de détresse respiratoire aiguë) et de l’herpès. La consommation de réglisse est fortement déconseillée pendant la grossesse, et avec des médicaments contre l’hypertension artérielle.

Thippili

Le poivre long indien permet de soigner les problèmes intestinaux, mais également les infections pulmonaires, l’arthrite ou les douleurs de règles. Son intérêt pour réduire l’inflammation est en partie dû à la présence de pipérine. Notons que le poivre long aide aussi à l’absorption des médicaments par l’organisme. Il est déconseillé avec la prise de médicaments anticoagulants et antidiabétiques oraux.

Curcuma

Le curcuma est reconnu pour ses bénéfices dans la prévention du cancer, des ulcères de l’estomac, des maladies inflammatoires et cardiovasculaires. On le préconise alors pour traiter différents troubles digestifs, l’arthrite et certaines inflammations de la peau. Il faudra toutefois éviter d’en prendre à forte dose pendant la grossesse.

Tulsi

Allié du système immunitaire, le Tulsi est efficace pour traiter les infections respiratoires et détoxifier un grand nombre d’organes (intestin, sang, pancréas, etc.). Déconseillé aux femmes enceintes et allaitantes, un surdosage peut également avoir des effets néfastes sur la glycémie. N’hésitez pas à consulter un avis médical si vous êtes diabétique.

Origan cubain

L’origan cubain est particulièrement conseillé pour soulager les troubles de la digestion. On l’utilise aussi fréquemment pour traiter les infections pulmonaires de type bronchite, les toux chroniques et l’asthme. En effet, ses composants volatiles aident à fluidifier le mucus. Notons qu’il est déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes.

Feuilles de neem séchées

Cette plante permet de purifier les muqueuses respiratoires. Idéales pour soigner le rhume, la toux et les bronchites grâce à leur effet astringent qui permet d’assécher le mucus. Nous les déconseillons aux femmes enceintes, ou en association avec des médicaments contre l’hypertension et le diabète.

Clous de girofle

Le clou de girofle bénéficie de propriétés analgésiques, anti-inflammatoires et antibactériennes permettant de soulager la toux. À éviter avec les médicaments contre l’hypertension artérielle, pour les femmes enceintes et allaitantes et pour les enfants de moins de 12 ans.

Graines de coriandre

La graine de coriandre est efficace contre la toux grâce à ses propriétés antibactériennes et antiseptiques. Sa teneur en vitamine K en fait un antioxydant remarquable. Elles sont déconseillées aux personnes sous traitement anticoagulant, aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 6 ans.

Poivre noir

Grâce à sa teneur en pipérine, le poivre noir a des vertus anti-inflammatoires et antibactériennes. Il est déconseillé en cas de maladies inflammatoires.

Source : https://healthy-indian.com/lifestyle/make-your-own-cough-syrup/

Avertissement : Les informations mentionnées dans cet article sont données à titre indicatif, elles ne sauraient en aucun cas se substituer à un avis médical, ni engager notre responsabilité. Une persistance ou une aggravation des manifestations nécessitent de consulter rapidement son médecin traitant. Veuillez consulter votre pharmacien ou médecin traitant avant tout usage d’un traitement phytothérapeutique.

Articles liés

Manjishta : Ses vertus anti-inflammatoires naturelles

Soigner son corps et son esprit naturellement avec la « Réflexologie Faciale » ou Dien Chan

Stop au stress ! 6 pierres de lithothérapie efficaces

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.