fbpx
Autre thérapies Médecine douce

Hydrothérapie : Pourquoi l’eau peut-elle soigner ?

L'hydrothérapie pour soigner_Solutions santé naturelle

Célébrée dès la Chine Antique, l’hydrothérapie valorise les vertus de l’eau pour retrouver santé et vitalité. Appliquée en interne ou en externe, cette méthode propose différentes approches thérapeutiques particulièrement efficaces. Analyse de l’hydrothérapie et de ses nombreux bénéfices sur notre organisme.

Qu’est-ce que l’hydrothérapie ?

L’hydrothérapie se définit comme une technique de soin du corps par l’eau. Cette thérapie ancestrale implique différentes approches thérapeutiques. En externe, on cite par exemple le bain de siège, le bain dérivatif, la douche écossaise ou le sauna. L’eau peut avoir différentes utilisations, tantôt liquides ou gazeuses en fonction des soins opérés. Très tendance, le thermalisme est aujourd’hui l’une des approches les plus connues de l’hydrothérapie.

L’eau de mer est notamment utilisée en thalassothérapie pour accompagner un sevrage tabagique ou réduire les insomnies ou le stress. En revanche, une cure thermale préconise l’eau douce pour réduire les douleurs lombaires et les troubles articulaires. En fonction des objectifs, d’autres soins existent : c’est le cas des algues ou des huiles essentielles que l’on utilise en massage lors des séances de balnéothérapie.

L’hydrothérapie est une méthode qui se fonde sur différentes propriétés inhérentes à l’eau. La température de l’eau est un élément fondamental pour parvenir à des résultats ciblés. Notons que l’eau froide est particulièrement efficace pour réduire la douleur, tandis que l’eau chaude est intéressante pour éliminer les toxines par la transpiration. Dotée de vertus mécaniques apaisantes, l’eau offre également une richesse incomparable en sels minéraux.

Les pouvoirs de l’eau en usage interne

L’hydrothérapie est idéale en association avec d’autres formes de thérapies douces ou conventionnelles. En effet, l’hydrothérapie influe sur différents troubles, comme l’insuffisance veineuse, la dépression ou les troubles ORL. Il existe également plusieurs façons de profiter des bienfaits de l’eau en interne pour le maintien de l’organisme.

En plus de boire de l’eau en quantité suffisante (1,5 litre par jour en moyenne), consommer de l’eau chaude est bénéfique pour détoxifier l’organisme et purifier notre peau. Par ailleurs, l’eau chaude permet de faciliter la digestion, de soigner les maux de tête et de réduire l’excès de mucus en cas de rhume.

Moins courant, l’eau en interne peut aussi se caractériser par des séances d’hydrothérapie du côlon. Popularisée au XXe siècle par le Dr Kousmine, l’irrigation du côlon permet de nettoyer le gros intestin grâce à l’introduction d’eau dans l’anus.

Cette hygiène intestinale offrirait de nombreuses vertus, notamment une réduction significative des allergies, des migraines, des candidoses et de la fatigue chronique. Notons que l’hydrothérapie du côlon nécessite une préparation alimentaire stricte au préalable. C’est pourquoi l’irrigation du côlon doit obligatoirement être effectuée avec l’assistance et le suivi d’un thérapeute qualifié.

L’hydrothérapie pour soigner

Au fil des siècles, de nombreux thérapeutes ont valorisé les effets positifs de l’eau sur notre santé. Le Dr Salmanoff préconise, par exemple, les enveloppements d’eau chaude ou froide pour prévenir l’athérosclérose. Récemment, l’ostéopathe Pierre Gardelle révélait « le principe de Carnot » pour soigner un organe accidenté.

L’enjeu de cette méthode est de refroidir le corps en apposant une vessie de glace sur le foie, et sur laquelle est placé un linge chaud et une bouillotte. Cette technique permet de retenir la chaleur afin de faciliter la circulation des lymphocytes dans l’organe enflammé.

Pour faciliter la microcirculation, l’abbé Sébastien Kneipp préconisait également au XIXe siècle une marche matinale dans la rosée du matin. Autre approche encore très populaire, les bains dérivatifs de Louis Khune consistent à effectuer une friction quotidienne des organes génitaux avec de l’eau froide. Cette technique simple et gratuite permet de réguler les fonctions des organes et de prévenir les maladies.

Notons que ces différentes approches contribuent à soulager un nombre de maux très variés, comprenant les cas de gastrites, de colites, de crises de foie, de gangrènes, de laryngites, voire de lumbagos.

L’eau est aujourd’hui principalement reconnue pour soulager les douleurs rhumatologiques et articulaires. Une cure d’hydrothérapie va effectivement soulager les maux de dos, mais également les cas de varices, l’insuffisance cardiaque ou le psoriasis. 

A lire aussi >>> 7 Anti-douleurs naturels pour remplacer les médicaments

Pour profiter des propriétés de l’hydrothérapie, l’obtention d’un avis médical pertinent reste toutefois obligatoire. En effet, certaines approches présentent des risques, comme une hydrothérapie du côlon en cas de grossesse ou de maladies cardiovasculaires, par exemple.

Avertissement : Les informations mentionnées dans cet article sont données à titre indicatif, elles ne sauraient en aucun cas se substituer à un avis médical, ni engager notre responsabilité. Une persistance ou une aggravation des manifestations nécessitent de consulter rapidement son médecin traitant.

Articles liés

Griffonia simplicifolia : une plante anti-stress

☙ Infos Santé Naturelle ❧

Endométriose : La sophrologie pour gérer la douleur

☙ Infos Santé Naturelle ❧

La réflexologie plantaire Thaï

☙ Infos Santé Naturelle ❧

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.