fbpx
Solutions naturelles

5 dangers d’une mauvaise hygiène bucco-dentaire

5 dangers d’une mauvaise hygiène bucco-dentaire

Avoir une bonne hygiène bucco-dentaire depuis l’enfance est indispensable pour prendre soin de ses dents et de ses gencives. L’hygiène bucco-dentaire a aussi un impact sur la santé générale, notamment dans la prévention d’un grand nombre de maladies chroniques.

La cavité buccale est une zone de notre organisme qui contient des dizaines de milliers de bactéries. Certaines de ces bactéries participent à la formation de la plaque dentaire qui nuit à la santé de notre bouche.

En l’absence de soins réguliers, l’accumulation de tartre entraîne ainsi un grand nombre d’affections comme :

  • la carie ;
  • l’inflammation parodontale ;
  • la gingivite ;
  • la parodontite ;
  • le déchaussement.

La flore buccale se compose, en effet, d’un biofilm regroupant plus de 25 espèces de streptocoques buccaux. Ces streptocoques buccaux impliquent autant de bactéries inoffensives que de bactéries nuisibles pour notre santé.

Sans prise en charge, ces bactéries prolifèrent jusqu’à détériorer l’os et infiltrer notre circulation sanguine. Une mauvaise hygiène bucco-dentaire entraîne des risques de complications comme les polyarthrites rhumatoïdes ou des maladies cardiovasculaires, par exemple.

Une hygiène bucco-dentaire quotidienne et un suivi régulier chez le dentiste permettent toutefois de limiter les risques de pathologies chroniques.

5 dangers résultant d’une mauvaise hygiène bucco-dentaire.

Les caries

Une carie se caractérise par une déminéralisation progressive de l’émail et de la dentine. La carie est l’une des conséquences les plus courantes de la plaque dentaire. En l’absence de prise en charge, une carie peut attaquer la pulpe de la dent, conduisant à des douleurs et à un abcès dentaire.

Parmi les espèces de streptocoques buccaux, le streptococcus mutans est celui responsable des lésions carieuses. C’est ce qu’a découvert le Dr Kilian Clark lors d’études menées dans les années 1920. En transformant le sucre en acide lactique, le streptococcus mutans participerait en effet à la formation de la carie dentaire. La formation de caries est aussi prédominante chez les personnes dont le régime alimentaire est riche en saccharose.

La gingivite

La gingivite se caractérise par une infection de la gencive en lien avec l’accumulation de la plaque dentaire. La gencive enflammée se gonfle et saigne, provoquant une haleine désagréable. Par ailleurs, la gingivite peut être hormonale (en cas de grossesse par exemple) ou une des causes de la plaque dentaire. Notons qu’une gingivite non soignée peut également s’aggraver en parodontite.

La parodontite

La parodontite est une maladie qui engendre la destruction des tissus d’ancrage des dents. La gingivite est un des premiers symptômes de la parodontite à identifier. La progression de la parodontite s’établit en plusieurs étapes.

Les bactéries responsables se détachent de la gencive pour laisser place à une poche parodontale (espace entre la racine de la dent et la gencive). Les bactéries se développent ensuite dans la poche parodontale entraînant une destruction du ligament alvéolo-dentaire et un déchaussement des dents.

La parodontite est une maladie dentaire sévère, surtout chez les diabétiques. Il existe également un lien entre la parodontite et l’endocardite infectieuse (destruction des valves du cœur engendrant une altération de son fonctionnement). Cette infection des valves est le plus souvent causée par des streptocoques oraux, dont le streptococcus sanguinis et le streptococcus oralis.

L’AVC et les maladies cardiovasculaires

L’AVC (accident vasculaire cérébrale) intervient le plus souvent lorsqu’une artère se bouche ou lorsque la rupture d’un vaisseau engendre une hémorragie cérébrale. Un AVC est donc une maladie qui intervient de manière brutale, provoquant des pertes de sensibilité ou des troubles du langage.

De récentes études ont montré que la plupart des patients souffrants d’un AVC avaient une hygiène bucco-dentaire médiocre. En effet, la prolifération des bactéries peut engendrer une infection bactérienne majeure.

Les bactéries passent ensuite plus facilement dans le sang, susceptibles de coaguler et d’engendrer un ensemble de maladies cardiovasculaires (AVC, endocardite infectieuse, infarctus, etc.).

Le diabète

Le diabète apparaît quand l’organisme peine à réguler le taux d’insuline qu’il produit pour équilibrer sa glycémie. Plusieurs études ont montré un lien formel entre des affections dentaires et le diabète.

La parodontite chez les personnes diabétiques a de nombreux effets, comprenant :

  • une hausse de 86 % du risque de déclencher ou d’aggraver une parodontite ;
  • un risque de perte dentaire 15 fois supérieur chez les personnes souffrant de diabète ;             
  • une prédisposition à certaines maladies de la bouche (candidose, sécheresse, etc.).

Dès 1993, la maladie parodontale a été désignée comme la sixième complication du diabète. Les personnes diabétiques doivent avoir un contrôle rigoureux de leur glycémie et de leur santé dentaire, d’autant plus que les infections bucco-dentaires ont aussi l’inconvénient d’entraîner une hausse du taux de sucre dans le sang.

Sources :

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1882761608000045#:~:text=Summary,%2Dspecific%20rhamnose%2Dglucose%20polymers.

https://www.nature.com/articles/srep20074

https://www.federationdesdiabetiques.org/federation/actualites/une-bonne-hygiene-dentaire-pour-un-diabete-equilibre

Articles liés

Routine capillaire pour éviter d’avoir les cheveux secs

Comment bien choisir son Baume du Tigre ?

3 huiles essentielles contre les symptômes de la Covid-19

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.