fbpx
Phytothérapie Solutions naturelles

Allergies saisonnières : les bienfaits de l’ortie pour soulager les symptômes

Ortie et allergies saisonnières_Solutions santé naturelle

L’ortie est une plante familière, présente dans les décombres, près des habitations, sur les chemins ou dans les haies. De la famille des urticacées, l’ortie est une plante dont la floraison s’effectue entre juin et septembre. Elle peut avoir une action particulièrement utile contre les allergies saisonnières. Analyse de ses vertus médicinales et de ses bienfaits contre les formes de rhinites allergiques.

Qu’est-ce que l’ortie ?

L’ortie est une plante vivace couverte de petits poils particulièrement urticants. Le caractère irritant des poils est lié à la présence d’un liquide appelé acide formique. Une piqûre d’ortie provoque généralement la présence de papules accompagnée de démangeaisons localisées. Pour soulager une piqûre, l’huile d’olive, le jus d’oseille ou les feuilles de marguerites sont particulièrement efficaces.

Utilisée depuis l’antiquité, l’ortie servait alors de remède astringent pour freiner les hémorragies. Connue pour ses bienfaits dépuratifs, elle aidait à purifier le sang et soigner certaines dermatoses, telles que l’eczéma. L’ortie est donc une plante diurétique et un excellent fortifiant général. Pour profiter de ses bienfaits, on la consommait aussi sous forme de sucs frais, d’infusion ou de décoction.

Notons que l’ortie est excellente pour réaliser un purin en remplacement des pesticides. On la conseille également en légumes pour enrichir les potages. En effet, elle est aussi une excellente source de vitamine C pour renforcer notre organisme. Une infusion d’ortie présente des propriétés anti-inflammatoires très appréciées en herboristerie.

À lire aussi >>> Les 7 super aliments les plus riches en antioxydants

Les symptômes de la rhinite allergique ou rhume des foins

Très courante aujourd’hui, la rhinite allergique se caractérise par un ensemble de symptômes touchant principalement la sphère ORL. Une personne allergique souffre d’éternuements à répétition, de démangeaisons nasales ou a les yeux rouges et irrités. Le plus souvent, l’allergie s’accompagne d’un fort écoulement nasal associé à une légère perte de l’odorat.

Les symptômes de la rhinite allergique sont donc très proches de ceux d’une grippe ou d’un rhume. Dans le contexte actuel, il est primordial de ne pas confondre les symptômes d’une allergie avec ceux du coronavirus. En effet, la rhinite allergique trouve son origine dans une inflammation des muqueuses du nez, de la bouche ou des yeux. On l’associe à d’autres troubles comme les sinusites, les otites, les conjonctivites ou les asthmes. L’ensemble de ses manifestations évoque un système immunitaire en lutte contre une substance étrangère.

Notons qu’il existe aujourd’hui deux types de rhinite allergique. La rhinite allergique saisonnière est plus connue sous le nom de rhume des foins. Cette dernière revient chaque année au printemps en raison du pollen présent dans l’air. La rhinite allergique perannuelle dure, quant à elle, toute l’année. On l’associe généralement à des formes asthmatiques, au contact d’acariens, de moisissures ou de poils d’animaux.

La durée de la rhinite allergique a tendance à s’allonger ces dernières années. Différentes explications ont alors été mises en avant pour expliquer le phénomène. On cite, par exemple, la pollution atmosphérique, le stress ou un microbiote déséquilibré. Les allergènes domestiques, le tabagisme passif ou la multiplication des ondes électromagnétiques constituent d’autres pistes de réflexion.

À lire aussi >>> Stop au stress : 6 pierres de Litothérapie efficaces

Les bienfaits de l’ortie pour soulager les symptômes d’une allergie

En médecine conventionnelle, les allergies sont traitées à l’aide d’antihistaminiques ou de corticoïdes. Si elles sont partiellement efficaces, ces molécules présentent des effets secondaires très contraignants. On cite, par exemple, des cas de somnolence, de gastrite, de diabète ou une baisse de l’immunité.

En médecine naturelle, l’ortie constitue un traitement prometteur pour réduire l’intensité des allergies. En effet, elle présente des propriétés anti-inflammatoires, permettant de diminuer certains symptômes allergiques. Une cure d’ortie permet notamment de réduire les symptômes respiratoires ou les conjonctivites, par exemple.

Par ailleurs, une étude démontre une action de l’ortie pour inhiber les récepteurs à histamine à l’origine des allergies[1]. Une étude randomisée en double aveugle a aussi montré les effets de l’ortie sur les allergies comparées à ceux d’un placebo.

Notons que l’ortie est une solution naturelle qui doit rentrer dans un protocole de soin global. Pour lutter contre les allergies, nous conseillons de nettoyer d’abord l’organisme pour évacuer les toxines. L’ortie est aussi une approche complémentaire à d’autres pratiques, comme la méthode NAET, l’homéopathie ou la nutrithérapie. N’hésitez pas à consulter un naturopathe pour analyser votre terrain et trouver le traitement adapté à vos besoins.

Avertissement : L’ensemble des informations mentionnées n’est donné qu’à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical précis pour chaque personne. Veuillez consulter votre pharmacien ou médecin traitant avant tout usage d’un traitement phytothérapeutique.

Références :

[1] Roschek B Jr, Fink RC, McMichael M, Alberte RS. Nettle extract (Urtica dioica) affects key receptors and enzymes associated with allergic rhinitis. Phytother Res. 2009 Jul;23(7):920-6.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/2192379

Articles liés

6 huiles essentielles incontournables contre les maux de l’hiver

☙ Infos Santé Naturelle ❧

7 Anti-douleurs naturels pour remplacer les médicaments

☙ Infos Santé Naturelle ❧

Coronavirus : Comment faire face à l’épidémie ?

☙ Infos Santé Naturelle ❧

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.