fbpx
Aromathérapie Solutions naturelles

La diffusion des huiles essentielles est-elle sans danger ?

Danger-diffusion-huile-essentielle

La diffusion des huiles essentielles permet de profiter de leurs multiples bienfaits par voie olfactive. Si vous souhaitez investir dans un diffuseur d’huile essentielle, voici quelques précautions à prendre avant de vous lancer.

Les bienfaits de la diffusion des huiles essentielles

Faire diffuser une huile essentielle dans l’air est particulièrement efficace pour profiter de ses vertus thérapeutiques et assainissantes. En effet, l’huile essentielle va atteindre le système limbique en charge d’ordonner la sécrétion d’une hormone ou d’une substance immunitaire dans le corps. La diffusion d’huile essentielle est donc parfaite pour stimuler ou apaiser l’organisme en fonction de ce que l’on souhaite.

La diffusion d’huiles essentielles est généralement préconisée dans les cas suivants :

  • lutter contre les problèmes nerveux ou psychologiques ;
  • désinfecter une pièce ;
  • éloigner les moustiques.

Les meilleures huiles essentielles à diffuser dans l’air sont les huiles essentielles calmantes (lavande, orange, marjolaine), anti-insectes (citronnelle, lavandin, géranium) toniques (romarin, ylang-ylang, citron) et respiratoires (pin, lavande, eucalyptus).

Avant de diffuser une huile essentielle, il est toutefois primordial de se poser les questions suivantes : quels sont les effets recherchés et à qui s’adressent-elles ?

Le choix de l’huile essentielle dépend toujours du but recherché : un rôle d’assainissement, un but sanitaire, un but thérapeutique ou de bien-être. Il est toutefois nécessaire de savoir si les huiles essentielles sont adaptées aux personnes dans la pièce.

Les huiles essentielles à proscrire pour tous en diffusion pure

  • les huiles essentielles à phénols (Ajowan, Origan compact, Sarriette des montagnes, Thym à thymol, Clou de girofle) ;
  • les huiles essentielles à aldéhydes aromatiques (Cannelle de Ceylan, Cannelle de Chine, Cumin des prés) et les huiles essentielles à aldéhydes terpéniques (Verveine citronnée, Mélisse officinale, Myrte rouge) ;
  • et les huiles essentielles à cétones (Menthe poivrée, menthe des champs, Hélichryse italienne, Hélichryse immortelle, Eucalyptus mentholé, Sauge officinale).

Les huiles essentielles à diffuser pures

  • bergamote ;
  • camomille sauvage ;
  • citronnelle ;
  • estragon ;
  • géranium rosat ;
  • gingembre ;
  • laurier noble ;
  • lavande (aspic, fine, vraie, super) ;
  • niaouli ;
  • orange douce ;
  • palmarosa ;
  • petit grain bigarade ;
  • pin sylvestre ;
  • tea tree ;
  • Thym à thujanol.

Les HE à diffuser sous certaines conditions

Notons que certaines huiles doivent être diffusées en synergie avec d’autres huiles essentielles, afin de limiter leur toxicité. D’autres doivent être impérativement diluées.

Les huiles essentielles diluées à 20 % :

  • camomille matricaire ;
  • eucalyptus globulus ;
  • genévrier ;
  • verveine (exotique et odorante) ;
  • vétiver.

Les huiles essentielles diluées à 15 % :

  • basilic ;
  • camomille romaine ;
  • menthe poivrée et verte ;
  • ylang-ylang (III et complète).

Les huiles essentielles diluées à 10 % :

  • cannelle ;
  • clou de girofle ;
  • néroli ;
  • origan (vert, compact, d’Espagne) ;
  • Thym (à linalol et Thymol).

Notons que les femmes enceintes, les enfants, les bébés et les animaux domestiques sont particulièrement sensibles aux huiles essentielles. Par ailleurs, il en va de même pour les personnes épileptiques , allergiques et asthmatiques.

Certaines huiles essentielles ont des effets dermocaustiques (elles peuvent brûler ou irriter la peau), neurotoxiques, convulsives ou abortives. Mal employées, d’autres peuvent entraîner certains effets comme une irritation des yeux ou de la muqueuse respiratoire.

Avant de diffuser des huiles essentielles, vérifiez que celles-ci soient autorisées pour les personnes vulnérables. Dans tous les cas, faites-les sortir de la pièce et veillez particulièrement à la durée de diffusion.

Comment bien choisir son diffuseur ?

Les diffuseurs d’huiles essentielles se distinguent selon différentes technologies à prendre en compte. Le diffuseur par nébulisation est ainsi idéal si l’on souhaite une diffusion de qualité à des fins thérapeutiques. Pour offrir une ambiance légèrement brumeuse à votre intérieur, un diffuseur par brumisation est vivement conseillé.

Notons qu’il existe d’autres modèles plus ou moins intéressants en fonction des critères recherchés, comme les diffuseurs par chaleur douce, les diffuseurs par ventilation, les diffuseurs à propulsion sèche par ultrasons, etc.

Différents critères peuvent également vous aider à identifier la qualité d’un brumisateur, à savoir :

  • son prix ;
  • sa marque (les marques d’aromathérapie sont à privilégier pour leur sérieux) ;
  • ses fonctionnalités (moins il y en a, mieux c’est) ;
  • la disponibilité des pièces détachées à la vente (remplacement d’une ampoule en verre par exemple) ;
  • les avis des acheteurs.

Selon Danièle Festy (autrice de Ma Bible des Huiles essentielles), un diffuseur à la fois diffuseur et humidificateur peut représenter un bon choix pour assainir une pièce. N’hésitez pas à demander l’avis d’un professionnel.

À lire aussi >>> 6 Huiles essentielles incontournables contre les maux de l’hiver
À lire aussi >>> Top 5 des meilleures huiles essentielles qui aident à mincir
À lire aussi >>> Les vertus de l’huile essentielle d’Ylang Ylang sur la santé
Pour aller plus loin >>> Les familles biochimiques en aromathérapie

Articles liés

Seed Cycling ou la méthode de l’équilibre hormonal

7 antibiotiques naturels et efficaces

CBG : ses effets prometteurs pour traiter certaines maladies chroniques

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.